NBA : Pour battre les Lakers au bout du suspense, les Knicks ont pu compter sur un Ntilikina de gala

NBA : Pour battre les Lakers au bout du suspense, les Knicks ont pu compter sur un Ntilikina de gala©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mercredi 13 décembre 2017 à 09h26

Le succès des Knicks après prolongation face aux Lakers mercredi soir (113-109) porte deux noms : Kristaps Porzingis et Frank Ntilikina.

Tandis que le géant letton a signé un nouveau match à près de quarante points (37 points, 11 rebonds, 5 contres), le petit prodige français s'est, lui, tout simplement offert le meilleur match de sa jeune carrière NBA en battant trois de ses records personnels, et en premier lieu son record de points (13, dont 3 sur 4 à trois points). Dans le duel de rookies l'opposant à Lonzo Ball, l'ancien Strasbourgeois a en plus fini par prendre la mesure de son adversaire, qu'il a limité à deux points une fois passé le troisième quart-temps. LE MATCH DE LA NUIT Victoire dans un fauteuil pour Cleveland face à Atlanta à domicile (123-114) et record en carrière égalé pour LeBron James, plus altruiste que jamais face aux Hawks. A ses 25 points (11 sur 13 aux tirs), 7 rebonds et 2 interceptions, le King a en effet ajouté 17 passes, soit le meilleur total de sa vie dans ce domaine. Tombés il y a quelques jours face à Indiana aux portes d'une quatorzième victoire consécutive, les Cavs enchaînent un deuxième succès de rang, et il doit beaucoup au talent de leur quintuple MVP. LA PERF DE LA NUIT Pour son grand retour sur les parquets de NBA, Kawhi Leonard, absent depuis le début de saison, a dû se contenter de seize minutes de jeu, lui qui est davantage habitué à passer pas loin de quarante minutes sur le terrain généralement. Mais ce gros quart d'heure a suffi au meilleur joueur des Spurs de ses dernières saisons pour rappeler combien il avait manqué à la franchise texane. Certes, le All Star n'a pas fait aussi bien que ses coéquipier LaMarcus Aldridge (23 points, 13 rebonds) ou Rudy Gay (21 points), mais ses 13 points à 6 sur 12 aux tirs attestent d'un Leonard déjà tout près de retrouver ses sensations et qui ne tardera pas à rendre les plus précieux services à son équipe. Pour le moment, il reprend doucement ses marques et San Antonio l'a payé, en s'inclinant à Dallas face aux Mavericks (95-89) avec un tout petit Tony Parker (6 points, 5 rebonds, 3 passes en 24 minutes de jeu). LE FLOP DE LA NUIT En début de saison, Detroit a longuement pris un malin plaisir à jouer les trouble-fête, mais ça, c'était avant. Cette euphorie des premières journées retombée, les Pistons sont rentrés dans le rang. Ils ne sont même plus très loin de toucher le fond. Mercredi, Detroit a ainsi subi sa septième défaite consécutive, de surcroît à domicile (103-84) et face à des Denver Nuggets qui s'étaient pourtant présentés sans deux de leurs meilleurs éléments Nikola Jokic et Paul Millsap. Mais vu le niveau actuel des Pistons, même des Nuggets diminués suffisent à les enfoncer. LA DECLA DE LA NUIT « Je pense qu'il a été merveilleux. Il a essayé de se débarrasser de la rouille. Il est en confiance. » Kawhi Leonard sur le carreau, Gregg Popovich était un peu passé par tous le sentiments, de l'impatience de revoir son leader sur le parquet à la crainte de devoir attendre 2018 pour pouvoir de nouveau s'appuyer sur ses services, en passant par l'immense plaisir mercredi de le retrouver enfin sous ses yeux sur le parquet. Ravi, l'emblématique coach des Spurs l'a été plus encore en constatant que son joueur vedette n'avait rien perdu de son talent. LE TOP 10 DE LA NUIT
 
0 commentaire - NBA : Pour battre les Lakers au bout du suspense, les Knicks ont pu compter sur un Ntilikina de gala
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]