NBA : Parker rêve d'acheter une franchise avec l'OL Group

NBA : Parker rêve d'acheter une franchise avec l'OL Group©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le lundi 04 mai 2020 à 21h53

Dans une interview au média américain The Undefeated, Tony Parker a réitéré son souhait de devenir un jour propriétaire d'une franchise NBA, grâce à l'OL Group.

Tony Parker est un homme de défis, et après avoir accompli ses plus grands rêves en tant que basketteur (jouer en NBA, être champion NBA, jouer en équipe de France et gagner des médailles), le meilleur joueur français de l'histoire, qui fêtera ses 38 ans la semaine prochaine, a de très gros objectifs en tant que dirigeant. Ainsi, alors que Jean-Michel Aulas a d'ores et déjà fait savoir qu'il aimerait que « TP », l'actuel président de l'ASVEL, lui succède en tant que président de l'Olympique Lyonnais, l'ancien n°9 des Spurs pourrait également devenir propriétaire d'une franchise NBA. Il l'avait déjà expliqué en juin 2019 à The Undefeated, et il a réitéré ses propos dans une nouvelle interview ce lundi, toujours à The Undefeated.

Parker : "Mon but ultime est de devenir un jour propriétaire d'une équipe NBA"

A la question « allez-vous vivre à Lyon à temps plein ? », Tony Parker, qui possède toujours une maison à San Antonio, où il est actuellement confiné, a répondu : « Non, je prévois de rester aux Etats-Unis. J'aime les Etats-Unis. Je vis ici depuis 20 ans, et ça ne me dérange pas de faire les allers-retours. Mon but ultime est de devenir un jour propriétaire d'une équipe NBA. Avec OL Group, nous avons de grands rêves. Si une équipe devient disponible, il y a une forte possibilité qu'on essaye de l'acheter. Aujourd'hui, nous avons différents objectifs. Mais dans cinq ou dix ans... Je suis le genre de personne qui a toujours de grands rêves. J'ai déjà eu des discussions avec Jean-Michel Aulas à ce sujet ». Rappelons qu'OL Group s'est déjà implanté aux Etats-Unis en rachetant le club de football féminin de Tacoma, dans l'Etat de Washington (OL Group détient 89,5% des parts et Tony Parker 3%). Mais racheter une franchise NBA aurait bien sûr un impact largement supérieur. Un objectif très élevé, mais avec Tony Parker, tous les rêves semblent possibles.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.