NBA - Okobo : " Un très bel accueil "

NBA - Okobo : " Un très bel accueil "©Media365
A lire aussi

Alix Vermande, publié le mercredi 11 juillet 2018 à 11h26

Elie Okobo, est revenu, ce mercredi, dans une interview accordée à L'Équipe, sur ses premières impressions au sujet des Suns Le Français avait été drafté, le 21 juin dernier, par la franchise de Phoenix en 31eme position.

Acclimatation réussie pour Élie Okobo. Seulement trois semaines après avoir été drafté par Phoenix, le nouveau joueur NBA a fait part, ce mercredi, dans L'Équipe, de sa satisfaction concernant ses premiers pas en Arizona, juste après avoir été drafté en 31eme position par les Suns. « Je suis arrivé à Phoenix dès le lendemain très tôt. J'ai rencontré les fans, le staff, les autres joueurs (avant la conférence de presse de présentation). Ça a été un très bel accueil. Et puis, j'ai pris un Uber pour faire le tour de la ville, découvrir ». Le Français est par ailleurs revenu sur les problèmes de logistique que peut connaître un nouvel arrivant étranger dans la ligue américaine. « Au départ, j'étais à l'hôtel mais j'ai trouvé une maison où je vais habiter en août quand je reviendrai. Il va falloir trouver la voiture, faire le visa, savoir les démarches pour le permis de conduire... il y a beaucoup de choses à faire. Mais tout le staff est là pour m'aider et la NBA aussi donne un coup de pouce aux joueurs étrangers qui arrivent. Il n'y a plus qu'à travailler et à progresser ».

Okobo : « J'ai eu vite fait Boris Diaw au téléphone »


Alors qu'il dispute sa première Summer League avec les Suns, l'ancien meneur de Pau-Lacq-Orthez a pu découvrir les attractivités de la cité abritant sa franchise comme le baseball, tout en faisant un point sur la météo. « J'aime beaucoup la ville. Il fait chaud de juin à septembre mais apparemment, le reste de l'année, c'est nickel ! Donc je ne vais pas me plaindre. C'est la première fois que je voyais un match de baseball. C'était surprenant parce que c'est un stade couvert, climatisé mais c'était cool. Il y avait du monde et de l'ambiance, maintenant, il va falloir que je découvre un match de foot US. » Pour finir, Okobo a précisé qu'il avait bien demandé des conseils à Boris Diaw, joueur de Phoenix de 2005 à 2009. « Je l'ai eu vite fait au téléphone. Sa maison (à Phoenix) était un petit peu trop chère pour que je puisse la louer (rire). Mais il m'a donné quelques contacts pour que je me sente bien sur place ». S'il ne peut pas encore rivaliser avec son aîné en termes de logement, nul doute que le jeune Français tâchera de laisser une trace similaire lors de son passage en Arizona.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU