NBA : Obama lié au rachat des Phoenix Suns ?

NBA : Obama lié au rachat des Phoenix Suns ?©Media365

Guillaume MARION, Media365, publié le samedi 29 octobre 2022 à 14h30

Alors que Robert Sarver, récemment sanctionné par la NBA, cherche à vendre les Phoenix Suns, Barack Obama serait lié à un projet de rachat de la franchise d'Arizona, selon certaines indiscrétions.



Ces derniers jours, une folle rumeur agite l'actualité en NBA. En effet, alors que Robert Sarver, dernièrement sanctionné par la NBA et poussé dehors, a mis en vente les Phoenix Suns, ainsi que les Mercury en WNBA, le nom de Barack Obama revient avec insistance depuis peu. L'ancien président des Etats-Unis serait lié à un groupe d'investisseurs désireux de récupérer les deux franchises basées dans l'Arizona pour un prix qui devrait être supérieur à trois milliards de dollars. « Les jours où quelqu'un pouvait mettre un peu d'argent et diriger l'équipe sont révolus. C'était une autre époque. Le seul gars qui pourrait s'en sortir, et j'ai conscience de balancer un scoop, c'est que j'ai entendu qu'Obama était impliqué dans l'un des groupes. Et c'est le seul gars qui, selon moi, pourrait en être le visage, et les investisseurs seraient tellement heureux de l'avoir au front », a récemment déclaré Bill Simmons, le journaliste américain de The Ringer. Interrogé depuis sur cette indiscrétion, Monty Williams n'a pas fui la question.

Williams et Barkley emballés par ce projet

« Ce n'est pas dans mes habitudes de commenter les spéculations, mais je pense que n'importe qui apprécierait un partenariat avec quelqu'un comme lui. Pour moi, en tant qu'Afro-Américain, et même si on peut avoir des divergences d'opinions sur certains points de vue politiques, c'est quelqu'un qui a connu ce genre d'expériences en matière de leadership. J'aimerais juste apprendre de lui, et simplement m'asseoir et l'écouter pendant des heures sur la vie, des décisions et des choses comme ça. (...) C'est difficile de spéculer là-dessus car je suis tellement focalisé sur la saison », a notamment déclaré l'actuel entraîneur de Phoenix, dans des propos recueillis par le quotidien local The Arizona Republic. « Si Obama m'appelle, bien sûr, que j'adhère ! Si Obama m'appelle et me demande d'être actionnaire, bien sûr que c'est oui, a pour sa part lancé Charles Barkley, l'ancienne star de la franchise. J'ai tellement d'affection et d'admiration pour ce gars. » Alors Obama, futur patron des Suns ? L'idée fait son chemin...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.