NBA - Noah (Clippers) : " Je suis prêt ! "

NBA - Noah (Clippers) : " Je suis prêt ! "©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mardi 09 juin 2020 à 09h46

Joakim Noah ,'a plus joué depuis plus d'un an. Il se dit pourtant prêt à terminer la saison avec les Clippers.

Que Joakim Noah (35 ans, 2,11m) ait faim de basket, c'est une chose, elle est d'ailleurs indubitable. Qu'il soit prêt à rejouer au basket, cela en est une autre, au même titre qu'il est loin d'être garanti que le pivot français retrouve un jour son (meilleur) niveau. En attendant d'avoir les réponses à ces différentes questions, le pivot français laisse de son côté entendre qu'il est prêt à terminer la saison avec les Clippers, et ce en dépit de sa longue inactivité. Noah n'a ainsi plus foulé un parquet de NBA depuis le 23 mars 2019. « Je suis aussi prêt que possible », assure pourtant l'ex-Bull dans les colonnes de The Athletic. Opéré en janvier dernier d'un tendon d'Achille, Noah avait rejoint les Clippers en mars dernier sur les bases d'un contrat de dix jours, avec possibilité pour la franchise de Los Angeles (dans les trois semaines suivantes) de le conserver jusqu'à la fin de la saison. Une première étape passée avec succès par le meilleur défenseur de NBA en 2014. Le pivot débarqué à L.A en troisième rotation au poste derrière Montrezl Harrell et Ivica Zubac sera donc de la partie dans la bulle d'Orlando à partir du 31 juillet prochain, pour la grande reprise de la Ligue. Avec des consignes très claires pour l'intérieur passé par Chicago, New York et Memphis avant d'entamer cette nouvelle aventure aux Clippers.

Noah : « Pas une question d'argent, rien de tout ça  »

« Ils m'ont expliqué très clairement ce qu'ils attendaient de moi, explique Noah dans The Athletic. En tant que joueur, c'est tout ce qu'on peut exiger. Je suis dans un environnement où il y a une culture de la gagne et une équipe qui veut vraiment aller chercher le titre. On ne peut pas demander plus. » Message parfaitement reçu par le Français, bien décidé à saisir sa chance. « Il ne s'agit pas de me comparer à ce que je faisais par le passé mais simplement d'être le meilleur possible physiquement et de partager mon expérience avec les gars de l'équipe. » Un état d'esprit qui habitait déjà Noah à son arrivée chez les Clippers, dont il aurait pu défendre les couleurs dès le début de l'exercice s'il ne s'était pas blessé. Ce contretemps n'a rien changé à ses motivations (uniquement sportives), assure le fils de Yannick Noah. « Je savais que si je ne m'étais pas entraîné et qu'un jour les Clippers avaient appelé et que je n'étais pas prêt, j'aurais eu énormément de regrets. Et c'est ce qui m'a poussé à m'entraîner, cet espoir de rejoindre cette équipe. Ce n'était pas une question d'argent. Ce n'était rien de tout ça. C'était de pouvoir finir ma carrière dans une équipe qui a un objectif commun. » A lui de ne pas faire regretter aux Clippers d'avoir misé sur lui.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.