NBA - New York : C'est fini pour Phil Jackson

NBA - New York : C'est fini pour Phil Jackson©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le mercredi 28 juin 2017 à 16h24

Phil Jackson, le président des Knicks, a décidé de quitter son poste, d'un accord mutuel avec le propriétaire de la franchise.


La rumeur circulait depuis mardi soir à New York, c'est désormais officiel : Phil Jackson n'est plus le président des Knicks. Le « Zen Master », âgé de 71 ans, et le propriétaire de la franchise Jim Dolan, ont décidé de se séparer d'un commun accord. « Après avoir longtemps réfléchi, nous avons mutuellement décidé que les Knicks devaient aller dans une direction différente. Phil Jackson est l'un des hommes les plus célèbres et ayant connu le plus de succès dans l'histoire de la NBA. Son héritage sur le jeu est inégalé. Nous lui souhaitons le meilleur et le remercions pour ce qu'il a donné aux Knicks, à la fois en tant que joueur et dirigeant. Steve Mills, le manager général, va s'occuper du business au jour le jour à court terme » a déclaré le propriétaire dans un communiqué.
Jackson :  "J'ai espéré, bien sûr, ramener un autre titre au Garden"
« Les New York Knicks auront toujours une place spéciale dans mon cœur. Cette équipe et cette ville ont lancé ma carrière NBA. J'aurai toujours une dette envers eux. Je suis reconnaissant envers Monsieur Dolan de m'avoir donné l'opportunité de revenir ici. J'ai espéré, bien sûr, ramener un autre titre au (Madison Square) Garden. En tant que personne pour qui la victoire compte avant tout, je suis profondément déçu que nous ne soyons pas parvenus à le faire. Les fans de New York le méritent. Je leur souhaite, ainsi qu'à l'organisation des Knicks, tout le meilleur. Aujourd'hui et pour toujours », a réagi de son côté Phil Jackson.
Un bilan de 80 victoires et 166 défaites pour les Knicks sous l'ère Jackson
Ailier fort emblématique des Knicks de 1967 à 1978, avec deux titres de champion à la clé, Phil Jackson était devenu le président de la franchise en mars 2014, signant un contrat de cinq ans pour 60 millions de dollars. Mais son bilan après trois saisons est largement insuffisant : 80 victoires pour 166 défaites et aucune qualification pour les play-offs, soit l'une des pires périodes de l'histoire de la franchise. Le « Zen Master » semble avoir perdu le fluide qui lui avait permis de décrocher onze titres NBA en tant qu'entraîneur, avec les Chicago Bulls et les Los Angeles Lakers. Reste désormais à savoir si, avec le départ du président, les deux stars de la franchise Carmelo Anthony et Kristaps Porzingis (la meilleure recrue de l'ère Jackson) vont quitter Big Apple également. Et si le coach Jeff Hornacek va abandonner le « jeu en triangle » si cher à Phil Jackson. Quoi qu'il arrive, le meilleur Français de l'histoire de la Draft, Frank Ntilikina, débarque dans une franchise où tout est à reconstruire...

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.