NBA - New Orleans : Vers l'épilogue du feuilleton Anthony Davis

NBA - New Orleans : Vers l'épilogue du feuilleton Anthony Davis©Media365
A lire aussi

Gabriel Vanhoutte, publié le jeudi 13 juin 2019 à 23h01

Rich Paul, agent d'Anthony Davis, a annoncé à Sports Illustrated que quelle que soit la destination de son client, sur le départ de la Nouvelle-Orléans, il ne signera qu'un contrat d'un an pour devenir agent libre en 2020. De leurs côtés, les Los Angeles Lakers et les Boston Celtics tentent désespérément d'attirer le pivot des Pelicans.

C'est assurément depuis la fenêtre de "trades" de janvier le plus gros (et long) feuilleton de la NBA. En parallèle des Finales NBA entre Toronto et Golden State, l'avenir d'Anthony Davis agite plus que jamais la Grande Ligue. Dans un entretien à Sports Illustrated paru mercredi, l'agent du pivot de la New Orleans Rich Paul a évoqué la situation de son client, qui devrait vraisemblablement quitter les Pelicans avant le début de l'été. L'objectif majeur d'Anthony Davis serait avant tout de devenir agent libre en 2020, et pouvoir ainsi choisir sa destination. Un message destiné notamment aux Boston Celtics, dont l'intérêt prononcé pour Davis ne semble pas réciproque. Car les faveurs d'AD sont davantage promises à deux franchises : les New York Knicks et les Los Angeles Lakers. Et selon Marc Stein, journaliste émérite au New York Times, les Lakers auraient déjà monté un échange contenant deux joueurs et leur quatrième choix de la prochaine Draft. Une chose apparaît de plus en plus certaine, l'avenir d'AD devrait être connu avant la Draft du 20 juin, durant laquelle les Pelicans récupéreront la superstar universitaire Zion Williamson.

Davis, décollage imminent de New Orleans

Dans sept jours, le 20 juin prochain, aura lieu la soirée de la Draft NBA, durant laquelle les trente franchises pourront recruter les jeunes joueurs issus du championnat universitaire ou en provenance des championnats européens. Cette soirée pourrait marquer un tournant dans l'histoire des Pelicans, qui, avec le premier choix, pourront accueillir en Louisiane le très attendu Zion Williamson, superstar des parquets universitaires. Et pour préparer l'avenir sereinement, Adrian Wojnarowski (journaliste à ESPN) avance que David Griffin, manager général des Pelicans, souhaiterait que l'affaire Davis soit conclue dans les prochain jours. Cela permettrait à la franchise de Louisiane de récupérer possiblement dans le transfert d'AD un second choix lors de la Draft. L'issue du feuilleton serait donc proche.

Boston, pas plus qu'une escale

Dès lors, si l'avenir de Davis semble promis à d'autres parquets, après sept ans à New Orleans, reste encore à trouver la destination du pivot. Si l'intérêt certain des Los Angeles Lakers et des New York Knicks était déjà connu de longue date, c'est désormais Boston qui négocierait âprement avec les dirigeants des Pelicans pour accueillir AD. Mais dans un entretien à SportsIllustrated, l'agent du joueur, Rich Paul a avancé que son client ne resterait pas plus d'un an à Boston s'il devait rallier le Massachusetts. « Nous irons à la free agency. Il n'a plus qu'un an de contrat et il veut jouer » avance-t-il. Le message envoyé aux Celtics est clair : Davis veut choisir son point du chute en 2020, et Boston n'a guère les faveurs du pivot. Si une escale est envisageable, le pivot voudrait atterrir en priorité à New York ou Los Angeles en 2020... et plus tôt si possible.

Les Lakers passent à l'offensive



Après avoir tout tenté en janvier pour pousser New Orleans à lui céder son protégé, les Lakers seraient sérieusement revenus à la charge pour s'offrir Davis. Selon Marc Stein, d'ESPN, la franchise de L.A aurait formulé une offre aux Pelicans contenant Lonzo Ball, Brandon Ingram et son quatrième choix à la prochaine Draft du 20 juin. L'offre, qui ne contient pas Kyle Kuzma, ne serait pas définitive selon le journaliste américain, mais une première base de travail à affiner selon les exigences des Pelicans et le champ de manœuvre des Lakers. La soirée de la Draft ayant lieu dans sept jours, si deal il devait y avoir, Davis devrait rallier Los Angeles dans les prochains jours. A moins que les New York Knicks, plus discrets ces derniers jours, ne rentrent à nouveau dans la danse et ne prolongent l'interminable feuilleton.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.