NBA : Montréal aimerait avoir une franchise

NBA : Montréal aimerait avoir une franchise©Media365

Marouane Sair, publié le vendredi 12 octobre 2018 à 18h40

Si la NBA ne semble pas décidée à vouloir étendre le nombre d'équipes présentes dans les conférences, de nombreuses villes disposent d'une réelle intention de vouloir créer une franchise. C'est notamment le cas de Montréal.

Si pour l'instant la NBA bloque les discussions et n'envisage pas d'élargir le nombre d'équipes présentes dans la Ligue (30), de nombreuses villes souhaiteraient activement créer une franchise. Ces dernières années, les noms de Seattle, Las Vegas ou encore Louisville sont souvent revenus aux oreilles. Montréal est aussi un candidat très sérieux à la création d'une équipe NBA. Un groupe d'investisseurs privés a engagé des démarches pour créer une équipe. Le groupe est activement soutenu par la chambre de commerce du Montréal Metropolitan ainsi que par l'ancien ministre Michel Fortier, l'ancien dirigeant des Montréal Canadiens Kevin Gilmore, et également le milliardaire et propriétaire de GardaWorld Stéphan Cartier. Ce dernier aurait accepté d'investir près de 10% de la valeur de l'éventuelle franchise. Le prix d'une franchise se situe entre 1,5 et 2 milliards de dollars. Le groupe a par ailleurs expliqué lors d'une conférence qu'il « se tenait prêt à la moindre opportunité. » Adam Silver, le commissionnaire de la NBA, est donc prévenu.

"Montréal a tous les atouts"


Les trois hommes savent que le processus et l'aboutissement de ce projet risquent d'être très longs étant donné que la NBA ne devrait pas accueillir de nouvelles franchises avant 2025 et donnera sans doute dans un premier temps sa priorité aux villes américaines (depuis le départ des Vancouver Grizzlies à Memphis en 2001, Toronto est la seule équipe canadienne de NBA, ndlr). Pour l'instant le groupe est à la recherche de nombreux investisseurs afin de solidifier le dossier et ne pas avoir recours au financement public. L'ancien sénateur Michel Portier a analysé les chances que son projet puisse voir le jour : « Pour le moment, la NBA n'envisage pas d'ajouter à court terme une équipe aux 30 existantes. Notre démarche vise plutôt à être prêt le jour où une telle éventualité se présenterait. Montréal est une ville qui dispose de tous les atouts requis pour accueillir une équipe de basketball professionnelle. Nous avons une économie robuste, le taux de chômage est faible et les indices de confiance sont élevés. C'est une bonne nouvelle que des leaders du milieu proposent des projets emballants, dignes d'une métropole dynamique et en croissance. Le rôle de la Chambre est de mobiliser les divers acteurs du milieu des affaires qui souhaitent s'engager et investir dans de tels projets et de les accompagner dans la démarche. »

Dans la même salle que le hockey ?


Stephan Cretier justifie son investissement par le fait que Montréal possède un pouvoir d'attraction supérieur à de nombreuses villes qui possèdent une franchise NBA. « Un projet sportif d'une telle envergure ne pourra que contribuer au dynamisme de Montréal. Le sport est extrêmement populaire auprès des Québécois, et le basketball ne fait pas exception. Je vois que la popularité du basket progresse sur le plan international, et je serais comblé de faire partie d'un projet qui apporte la NBA dans ma ville » La future franchise pourrait même évoluer dans le Centre Bell, où joue l'équipe de NHL des Montréal Canadiens, comme cela se fait dans de nombreuses villes où évoluent à la fois des équipes NBA et NHL.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.