NBA : Milwaukee au finish

NBA : Milwaukee au finish©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le vendredi 24 janvier 2020 à 23h30

Milwaukee a fait la différence dans le dernier quart-temps face à Charlotte (116-103) vendredi soir lors du NBA Paris Game 2020.

Les Bucks au finish. Encore accroché par Charlotte sur le parquet de l'AccorHotels Arena après trois quart-temps (78-78), Milwaukee a fait la différence (116-103) dans un dernier quart-temps de toute beauté de la part de Giannis Antetokounmpo et de ses coéquipiers pour remporter son 40eme succès de la saison (pour seulement 6 défaites) et poursuivre sa belle série de victoires, avec un 8eme succès consécutif enregistré vendredi à l'occasion de ce NBA Paris Game 2020, premier match de saison régulière de l'histoire de la NBA à se jouer en France. Mais si la hiérarchie a été respectée à l'arrivée entre la meilleure équipe de la Ligue et le 12eme de la Conférence Est, battu pour la huitième fois consécutive vendredi, les Hornets, portés en première mi-temps par l'adresse de Devonte Graham et ensuite par les exploits de Malik Monk (31 points, record en carrière) ont longtemps tenu tête aux Bucks, il faut le dire pas aidés par une adresse défaillante, en particulier à trois points. Sous les yeux de Neymar, Kylian Mbappé, Jamel Debbouze ou encore Teddy Riner et Tony Parker, célébré avant le début de la rencontre, il a même fallu un panier de Pat Connaughton alors que son équipe venait de recoller pour la première fois de la partie pour que les hommes du Wisconsin passent enfin en tête, en tout début de dernier quart-temps (80-78).

Antetokounmpo élu homme du match

Mais une fois devant, Milwaukee a mis le coup de collier qui s'imposait (8-1 puis 15-5) pour vite prendre le large face à des Hornets éteints, à l'image d'un Graham fantomatique après le retour des vestiaires, et beaucoup trop fébriles dans la raquette pour résister aux assauts d'Antetokounmpo et les siens. Elu homme du match, le Grec, à l'instar de son équipe, est monté en puissance face à Charlotte et à un Nicolas Batum ovationné par le public mais plutôt discret sur le parquet malgré un temps de jeu conséquent. Et après une première mi-temps qui avait dû laisser le « Greek Freak » vite sanctionné de deux fautes sur sa faim, le MVP est sorti de sa boîte et a livré une seconde période très aboutie pour finir à 30 points (16 rebonds), le tout sans jamais donner l'impression de forcer, et être logiquement élu meilleur joueur de ce premier match disputé à Paris pour le compte de la saison régulière. Milwaukee a pris son temps, mais les Bucks ont fait vibrer la Capitale. Paris en redemande déjà.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.