NBA : Michael Jordan encore accusé de mensonge

NBA : Michael Jordan encore accusé de mensonge©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le dimanche 24 mai 2020 à 21h08

Après Horace Grant, c'est au tour de l'auteur du livre "Jordan Rules" d'assurer que Michael Jordan a enjolivé la réalité et même menti dans le documentaire "The Last Dance".



Le documentaire événement "The Last Dance", qui retrace le parcours de Michael Jordan et en particulier sa dernière saison aux Bulls (1997-1998), n'en finit plus de créer des remous. Alors que Jordan accusait dans la série son ex-coéquipier Horace Grant d'avoir fourni des informations au journaliste Sam Smith, auteur en 1991 du livre "The Jordan Rules", ce que Grant a très mal pris, Smith a pris sa défense, en certifiant qu'il possédait de nombreuses sources, et qu'il connaissait beaucoup de monde au sein du groupe, et depuis longtemps, comme Phil Jackson ou son adjoint.

"Plusieurs choses inventées"

Smith, très présent dans cette série réalisée sous le contrôle de "MJ", a aussi révélé que la légende des Bulls avait parfois enjolivé la réalité. "Je sais qu'il y a plusieurs choses dans ce documentaire qu'il a inventées ou sur lesquelles il a menti. Ce n'était pas des choses énormes, mais c'est comme quand il y a un film à la télévision qui est "basé sur une histoire vraie". Voilà ce que c'est. Basé une histoire vraie", a-t-il déclaré dans une interview à la radio de San Francisco 95.7 The Game.

"L'histoire de la pizza, c'est insensé"

Il évoque notamment ce légendaire "flu game", ou " le match de la grippe", quand Jordan, pourtant souffrant, avait inscrit 38 points contre le Jazz lors du match 5 des Finales 1997. Dans le documentaire, le sextuple champion NBA assure qu'il avait eu une intoxication alimentaire après avoir mangé une pizza. "L'histoire de la pizza, c'est complètement insensé", commente encore Smith. Selon lui, Michael Jordan, que certains soupçonnaient à l'époque d'avoir eu la gueule de bois, souffrait en réalité... du mal des montagnes (Salt Lake City a une moyenne de 1320 mètres d'altitude). Mais il aurait jugé que cette explication ne sonnait "pas assez viril"...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.