NBA : Miami fait subir sa première défaite à domicile à Philadelphie, New Orleans renoue avec la victoire

NBA : Miami fait subir sa première défaite à domicile à Philadelphie, New Orleans renoue avec la victoire©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le jeudi 19 décembre 2019 à 08h25

Philadelphie a subi sa première défaite à domicile, face à Miami. New Orleans a, lui, renoué avec le succès après treize défaites de suite.

Miami fait chuter Philadelphie

Il n'y a plus d'équipe invaincue à domicile en NBA. Dernier bastion à encore résister à l'envahisseur, le Wells Fargo Center est tombé à son tour. Après quatorze victoires de rang sur son parquet, Philadelphie a enregistré mercredi sa première défaite à domicile. Et le trouble-fête se nomme Miami, soit la seule dernière équipe ayant vu sa série d'invincibilité à domicile s'interrompre avant que les Sixers ne chutent aussi. Mais le Heat est avant-tout le dauphin de Milwaukee à l'Est, et il a encore démontré mercredi qu'il méritait cette place en tenant en respect Joel Embiid (22 points, 19 rebonds) et les siens au prix d'un énorme match défensif en dépit des efforts du pivot camerounais ou de Tobias Harris (20 points). Les Floridiens, de leur côté, ont pu compter sur l'ancien joueur des Sixers Jimmy Butler (14 points, 7 rebonds, 5 passes) mais surtout sur Kendrick Nunn, meilleur marqueur du match avec 26 points, et Bam Adebayo (23 points, 9 rebonds, 5 passes) lui aussi très en vue et décisif aux lancers-franc dans le money time pour créer l'exploit en Pennsylvanie. Revenu à deux points après avoir accusé à un moment seize longueurs de retard, Phily a pourtant eu le ballon de la gagne, mais Al Horford a manqué ce shoot qui aurait pu permettre au Wells Fargo Center de rester une forteresse imprenable. Ce qui n'est plus le cas depuis mercredi.


Les Pelicans retrouvent des ailes

La présence de Zion Williamson aux côtés de ses coéquipiers lors de l'avant-match (la date du retour du numéro 1 de la dernière draft n'est pas encore connue, mais cela n'a pas empêché le phénomène de participer à l'échauffement) a visiblement reboosté les Pelicans. Et après treize défaites de suite, New Orleans a enfin renoué avec le succès, mercredi sur le parquet des Wolves (107-99). Certes la franchise du Minnesota était privée de son meilleur joueur Karl-Anthony Towns, mais cela n'enlève rien à la belle performance de l'avant-dernier de la Conférence Ouest, portée par un Brandon Ingram de gala. Tout de suite déchaîné (18 points à 7 sur 10 aux tirs dans le premier quart-temps), l'ailier vedette des Pels n'a jamais relâché la bride de toute la soirée et a maintenu constamment les Wolves à distance en dépit de la résistance d'Andrew Wiggins notamment (27 points, 7 rebonds). Auteur du score de la soirée, avec 34 points marqués lors de ce match de la résurrection pour son équipe, Ingram s'est pratiquement chargé à lui seul (Jrue Holiday, deuxième meilleur marqueur des Pelicans de la soirée derrière Ingram, termine avec 18 points) de redonner des ailes à New Orleans, le numéro 14 enfonçant du même coup des Wolves battus mercredi pour la huitième fois consécutive, pire série en cours désormais. Et cette fois, c'est du côté du Minnesota que la crise couve.


Le joli coup de Boston

Les Celtics ne pouvaient pas trouver meilleur moment pour réagir. Battue lors de ses deux dernières sorties, la franchise de Boston s'est imposée (109-103) sur le parquet d'une équipe de Dallas toujours privée de Luka Doncic. Philadelphie ayant enregistré dans le même temps son premier revers de la saison en Pennsylvanie, les C's en profitent pour faire coup double en retrouvant le goût de la victoire et en s'installant par la même occasion dans le fauteuil de dauphin à l'Est de Milwaukee, encore occupé tout récemment par les Sixers. Sans Jokic, Dallas avait réussi à créer l'exploit face aux Bucks deux jours plus tôt. Les Mavs n'ont pas su récidiver en revanche face à Boston. En l'absence du Slovène, Kristaps Porzingis et Tim Hardaway Jr se doivent inévitablement de hausser le curseur. Ils l'avaient fait mardi, mais jeudi pour la venue des Celtics, seul le Letton s'est maintenu en haute altitude (23 points, 13 rebonds). Son coéquipier, lui, s'est effondré (13 points à 4 sur 17 aux tirs). Et même les 20 points de Seth Curry (4 sur 8 de loin) en sortie de banc n'ont pas suffi à contrarier les intentions des trois leaders d'en face Kemba Walker (32 points), Jaylen Brown (26) et Jason Tatum (24), auteurs des trois quarts des points marqués par leur équipe face à Dallas. Indécise jusqu'au bout, cette rencontre a fini par tourner définitivement à l'avantage des visiteurs et de Walker, auteur de 12 points dans le dernier quart-temps.


Denver renverse le Magic de Fournier

Vainqueur d'Orlando (113-104) dans le Colorado mercredi soir, Denver a aligné un quatrième succès de rang devant son public qui lui permet de grimper sur le podium de la Conférence Ouest, à la troisième place. Une soirée parfaite pour les Nuggets. Pourtant, ces derniers se sont fait très peur face au Magic. Avant de s'imposer, Jamal Murray, encore pour beaucoup dans la victoire de son équipe, avec 33 points marqués, ont en effet compté jusqu'à 19 points de retard. Grâce à un Nikola Vucevic retrouvé (20 points, 7 rebonds, 5 passes), à Evan Fournier (13 points, 3 sur 6 à trois points), plus à l'aise que la veille face au Jazz de Gobert, et à un D.J.Augustin très bon en sortie de banc (18 points, 7 passes, 3 sur 5 à trois points), Orlando avait regagné les vestiaires avec une avance de +15 qui ne laissait que peut de doute sur l'issue de la rencontre. D''autant que Fournier en a remis une couche dès le retour sur le parquet pour porter le score à 69-50 en faveur des Floridiens. Paul Millsap, auteur de 14 de ses 15 points de la soirée dans le troisième quart-temps, a alors estimé que le temps était venu de sonner la révolte des Nuggets. Un message reçu cinq sur cinq par son équipe, et en premier lieu Nikola Jokic (18 points, 12 passes, 9 rebonds), qui a alors passé un... 24-0 aux Floridiens. Sonné, Orlando ne s'en est jamais remis. Renversant !

NBA - SAISON REGULIERE
Mercredi 18 Decembre 2019
Cleveland Cavaliers - Charlotte Hornets : 100-98
>>> Nicolas Batum (CHA), blessé, n'a pas joué

Washington Wizards - Chicago Bulls : 109-110 (ap)
>>> Stats de Ian Mahinmi (WAS) : 31 minutes, 16 points (5 sur 15 aux tirs, dont 3 sur 9 à trois points), 2 rebonds, 1 passe, 3 ballons perdus

Philadelphia 76ers - Miami Heat : 104-108
Detroit Pistons - Toronto Raptors : 99-112
Minnesota Timberwolves - New Orleans Pelicans : 99-107
Oklahoma City Thunder - Memphis Grizzlies : 126-122
Denver Nuggets - Orlando Magic : 113-104
>>> Stats d'Evan Fournier (ORL) : 31 minutes, 13 points (4 sur 10 aux tirs, dont 3 sur 6 à trois points), 1 rebond, 3 passes, 1 interception, 1 contre, 3 ballons perdus, 3 fautes

Dallas Mavericks - Boston Celtics : 103-109
>>> Vincent Poirier (BOS), blessé, n'a pas joué

Portland Trail Blazers - Golden State Warriors : 122-112

Vos réactions doivent respecter nos CGU.