NBA : Malgré un énorme Antetokounmpo, Cleveland a retrouvé le sourire

NBA : Malgré un énorme Antetokounmpo, Cleveland a retrouvé le sourire©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mercredi 08 novembre 2017 à 09h18

Partout où passe Giannis Antetokounmpo, l'herbe ne repousse plus. Toutefois, si le phénoménal poste 3 de Milwaukee arrache tout sur son passage, il n'a pas réussi à renverser Cleveland, mardi sur le parquet de la Quicken Loans Arena, où les Cavs ont retrouvé le sourire en renouant avec la victoire (124-119), face aux Bucks du « Greek Freak ».

LE MATCH DE LA NUIT
Partout où passe Giannis Antetokounmpo, l'herbe ne repousse plus. Toutefois, si le phénoménal poste 3 de Milwaukee arrache tout sur son passage, il n'a pas réussi à renverser Cleveland, mardi sur le parquet de la Quicken Loans Arena, où les Cavs ont retrouvé le sourire en renouant avec la victoire (124-119), face aux Bucks du « Greek Freak ». Ce dernier a pourtant encore livré une partition colossale, avec 40 points, 9 rebonds et un taux d'efficacité impressionnant (16 sur 21 aux tirs). Mais Antetokounmpo a trouvé à qui parler mardi, avec un Kevin Love qui a lui aussi réalisé un match exceptionnel, le numéro 0 des Cavaliers tenant même presque tête au monstre de l'équipe d'en face en inscrivant 32 points sans prendre un seul shoot longue distance (ce qui ne lui était plus arrivé depuis janvier 2015). Toujours aussi impressionnant cette saison alors que son passage au poste de pivot aurait pu le déstabiliser, Love s'est même offert un double-double en ajoutant 16 rebonds à ses 32 points, qui en ont fait le meilleur marqueur de son équipe mardi devant LeBron James, passé cependant à rien d'un triple-double (30 points, 9 passes, 8 rebonds). Les deux stars des Cavs de retour au premier plan (JR Smith n'a pas été en reste, avec 20 points et un superbe 5 sur 7 derrière la ligne), Cleveland ne pouvait pas perdre, même face à un Antetokounmpo déchaîné. Et ce succès du champion 2016 fait le plus grand bien après la déconvenue de dimanche contre Atlanta et avant un road trip de quatre matchs qui devrait permettre d'en savoir davantage sur le véritable état de santé actuel des finalistes malheureux de la saison passée.


LA PERF DE LA NUIT
Malgré un nouveau show grandiose face à Charlotte (28 points, 5 rebonds, 3 contres) pour permettre à New York de décrocher aux dépens des Hornets (118-113) sa sixième victoire et de remonter ainsi en sixième position du classement à l'Est, à égalité (six victoires-quatre défaites) avec Philadelphie, Toronto et Orlando, Kristaps Porzingis, dont la série de matchs à trente points ou plus s'est toutefois achevée mardi, n'a pas été cette fois le héros de la nuit, qu'il fallait chercher du côté de Denver. En état de grâce face à Brooklyn avec les Nuggets, Nikola Jokic a signé le meilleur match de sa vie, avec 41 points (16 sur 25 aux tirs, 4 sur 9 à trois points), 12 rebonds et 5 passes lors de la victoire de son équipe à domicile face aux Nets (112-104). Même s'il a dû abandonner ses coéquipiers avant la fin après avoir pris sa sixième faute de la partie, le Serbe a plané toute la soirée sur la rencontre. Jokic, inarrêtable, a assommé presque à lui seul Tyler Zeller (21 points) et ses coéquipiers en permettant notamment à son équipe de prendre le large en première mi-temps, avant d'asséner un nouveau coup de massue à ses adversaires dès le retour des vestiaires. Et quand les Nets ont exploité le retour temporaire sur le banc du médaillé d'argent des derniers JO avec son pays (cinquième faute) pour se rapprocher au score, le héros de la soirée (il est sorti sous l'ovation du public), qui affichait déjà 28 points à son compteur au milieu du troisième quart-temps, en a encore remis une couche, jouant jusqu'au bout son rôle de bourreau des Nets avec cet ultime panier synonyme de record pour lui en carrière. Les fans de l'ancien joueur vedette du KK Mega Leks ont encore eu la preuve que leur idole fait bien partie des meilleurs pivots de la ligue.

LE FLOP DE LA NUIT
A mieux y regarder, l'arrivée de Paul George et Carmelo Anthony n'a peut-être pas fait que du bien au Thunder, et en particulier au MVP de la saison dernière Russell Westbrook. Beaucoup plus altruiste depuis qu'il a autour de lui des joueurs de son standing, le meneur fou d'OKC ne donne plus toujours l'impression d'être ce joueur de génie capable de marquer plus de soixante points en une soirée et d'enchaîner les triples-doubles à la pelle. Et Westbrook éteint, c'est un peu tout Oklahoma City qui flanche. La preuve encore mardi soir avec cette troisième défaite de rang (la troisième sans atteindre les cent points), concédée de surcroît face à une équipe de Sacramento (94-86) qui n'avait gagné qu'un seul de ses neuf matchs avant de relever la tête en profitant des malheurs actuels d'un Thunder au bilan négatif après dix sorties (quatre victoires-six défaites). Dans un jour sans au niveau de l'adresse (29 sur 86 aux shoots, et 15 sur 54 pour le trio Westbrook-George-Anthony), la franchise de l'Oklahoma a une nouvelle fois perdu pied face une équipe de l'Ouest (cinq défaites, aucune victoire) et même Westbrook, en panne d'inspiration lui aussi (20 points, 12 rebonds, 6 passes, mais 7 ballons perdus et 7 sur 21 aux tirs) n'a pu empêcher l'énième naufrage de son équipe. Sur un trois points dans le money time, le célèbre numéro zéro du Thunder a pourtant ramené les siens tout près des Kings et de Zach Randolph (18 points), mais en vain. Le Thunder, qui n'a probablement jamais paru si fort sur le papier, reste donc empêtré dans ses doutes. Et il n'est peut-être pas près d'en sortir.

LE FRANÇAIS DE LA NUIT
Rudy Gobert a renoué avec ses bonnes habitudes, mardi à domicile face à Philadelphie. Le pivot français du Jazz devenu le Facteur X de la franchise depuis le départ de Gordon Hayward a retrouvé le goût momentanément oublié des doubles-double, avec 16 points à 4 sur 8 aux tirs et 15 rebonds. L'immense intérieur d'Utah s'est aussi rappelé aux bons souvenirs des contres, lui le quatrième meilleur spécialiste du moment dans la ligue à égalité avec Kristaps Porzingis, en réussissant trois contres face aux Sixers. Pourtant, le retour au premier plan du natif de Saint-Quentin n'a pas empêché ses adversaires, malgré l'absence de Joel Embiid, de décrocher face à un Jazz en panne de tir extérieur (9 sur 39, 3 sur 10 pour Ingles) leur cinquième victoire d'affilée (104-97), mardi sur le parquet de la Vivint Smart Home Arena, où les 76ers de Timothé Luwawu-Cabarrot (7 points, 2 passes en 18 minutes) n'avaient plus gagné depuis 2005. « Encore une défaite. Elle doit nous permettre de comprendre comment défendre et jouer ensemble », a tweeté Gobert après la rencontre. Ambiance...

LA DECLA DE LA NUIT
« J'essaie d'être sur le bon rythme, de ne pas être trop excité ni d'être pris par le moment. Je me concentre sur le job que j'ai à faire : d'être un bon meneur, un bon leader et d'exécuter les bonnes actions au bon moment. Donc voilà, j'essaie de ne pas être trop surexcité par l'ambiance ». Auteur de seulement 3 points, mais d'une belle prestation collective (8 passes) lors du nouveau succès des Knicks, face à Charlotte (118-113), Frank Ntilikina a livré ensuite à nos confrères de L'Equipe sa recette pour garder son sang-froid, y compris dans les moments les plus chauds.
LE TOP 10 DE LA NUIT


NBA - SAISON REGULIERE
Mardi 07 Novembre 2017
Indiana Pacers - New Orleans Pelicans : 112-117
>>> Alexis Ajinça (NOP), blessé, n'a pas joué

Cleveland Cavaliers - Milwaukee Bucks : 124-119
Washington Wizards - Dallas Mavericks : 99-113
>>> Stats de Ian Mahinmi (WAS) : 6 minutes, 0 point (aucun tir), 1 rebond, 1 ballon perdu, 1 faute

Toronto Raptors - Chicago Bulls : 119-114
New York Knicks - Charlotte Hornets : 118-113
>>> Stats de Frank Ntilikina (NYK) : 26 minutes, 3 points (1 sur 5 aux tirs, dont 0 sur 3 à trois points), 3 rebonds, 8 passes, 3 ballons perdus, 4 fautes
>>> Joakim Noah (NYK), blessé, n'a pas joué
>>> Nicolas Batum (CHA), blessé, n'a pas joué

San Antonio Spurs - Los Angeles Clippers : 120-107
>>> Tony Parker (SAN), envoyé en G-League, n'a pas joué
>>> Joffrey Lauvergne (SAN), blessé, n'a pas joué

Denver Nuggets - Brooklyn Nets : 112-104
>>> Yakuba Ouattara (BRO) n'a pas joué, choix de l'entraîneur

Utah Jazz - Philadelphia 76ers : 97-104
>>> Stats de Rudy Gobert (UTA) : 36 minutes, 16 points (4 sur 8 aux tirs), 15 rebonds, 1 passe, 2 interceptions, 3 contres, 2 ballons perdus, 4 fautes
>>> Stats de Timothé Luwawu-Cabarrot (PHI) : 18 minutes, 7 points (2 sur 5 aux tirs, dont 1 sur 2 à trois points), 2 passes, 2 ballons perdus, 1 faute

Sacramento Kings - Oklahoma City Thunder : 94-86
Portland Trail Blazers - Memphis Grizzlies : 97-98

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU