NBA : Les " Splash Brothers " ont encore frappé pour Golden State, zéro pointé pour Ntilikina

NBA : Les " Splash Brothers " ont encore frappé pour Golden State, zéro pointé pour Ntilikina©Media365

Aurélien CANOT, publié le jeudi 18 janvier 2018 à 11h10

Vainqueur mercredi à Chicago (119-112) de son quatorzième match de suite en déplacement, Golden State a égalé le record de la franchise. Une performance qu'il doit en grande partie à son tandem de gâchettes infernales Stephen Curry et Klay Thompson.

LE MATCH DE LA NUITVainqueur mercredi à Chicago (119-112) de son quatorzième match de suite en déplacement, Golden State a égalé le record de la franchise. Une performance qu'il doit en grande partie à son tandem de gâchettes infernales Stephen Curry et Klay Thompson. Face aux Bulls, les « Splash Brothers » ont de nouveau frappé très fort en inscrivant plus de la moitié des points de leur équipe. Tandis que Kevin Durant est resté plutôt en retrait cette fois-ci avec des stats en-deçà de ses standards habituels (19 points, 8 rebonds, 7 passes), Thompson a terminé meilleur marqueur de la rencontre, avec 38 points, dont 21 inscrits sur des paniers à trois points (7 sur 13). Curry a presque fait aussi bien, avec 30 points et 6 shoots longue distance rentrés pour onze tentatives.LA PERF DE LA NUITHabituellement, quand il est question d'une victoire d'Oklahoma City, Russell Westbrook n'est jamais bien loin. Pourtant, le MVP de la saison régulière du dernier exercice n'a pas été le joueur le plus en vue du Thunder, lors du carton à domicile face aux Lakers (114-90), troisième victoire consécutive d'OKC. Vous l'aurez compris, vu que le grand artisan de ce nouveau succès des joueurs de l'Oklahoma n'a pas non plus été Paul George (13 points), le héros de la soirée ne pouvait être que le troisième larron de ce trident All Star, j'ai nommé Carmelo Anthony. L'ancienne icône des Knicks a en effet livré l'un de ses plus beaux matchs depuis son arrivée de New York cet été. Auteur de 27 points, « Melo » avait également retrouvé cette adresse qui en fait toujours à ce jour l'un des meilleurs joueurs de NBA, en dépit de ses 33 ans. Dans un grand soir, comme c'était le cas mercredi, le numéro 7 est ainsi capable de rentrer dix tirs sur quinze, et de ne pas passer loin du perfect derrière la ligne (4 sur 6 à trois points). La grande classe.LE FLOP DE LA NUITLe problème avec Anthony Davis, c'est qu'à force de nous servir du caviar à chacune de ses sorties, on en oublierait presque que sous ses airs d'extra-terrestre des parquets, il n'en reste pas moins un être humain. Ce qui ne nous empêche pas de rester sur notre faim quand la superstar des Pelicans passe du champagne à la piquette. Heureusement pour les fans de la Nouvelle-Orléans, cela ne lui arrive pas souvent. Mais quand, comme cela a été le cas mercredi à Atlanta face aux Hawks, Davis se contente de 8 points et 7 rebonds (contre près de 100 points et 35 rebonds sur les deux derniers matchs cumulés), la défaite n'est jamais loin pour les Pelicans. Grâce à un DeMarcus Cousins resté au diapason de ses deux matchs précédents (19 points, 14 rebonds), Rajon Rondo et les siens ont pourtant été à deux doigts de démontrer qu'ils pouvaient également l'emporter avec un Davis en toute petite forme (2 sur 8 aux tirs). Sauf qu'à deux secondes de la fin, Kent Bazemore a profité d'un échec aux lancers de Cousins pour offrir la victoire aux Hawks. Il restait alors deux secondes à jouer et Cousins a manqué le shoot de la gagne au buzzer. La semaine dernière, ce ballon aurait atterri dans les mains de Davis, qui aurait fait mouche. Mais « the Brow » était redescendu de son nuage mercredi.LE FRANÇAIS DE LA NUITPour le premier triple-double de Frank Ntilikina, on repassera. Quelques heures après avoir évoqué dans la presse l'éventualité de devenir le premier joueur de la NBA à réussir cet exploit avant ses 20 ans et donc supplanter Lonzo Ball (20 ans et 15 jours), le jeune meneur des Knicks a signé un... zéro pointé lors de la défaite de New York à Memphis. Ce n'est pourtant pas faute d'avoir tenté sa chance pour l'ancien Strasbourgeois, qui a pris pratiquement autant de shoots qu'il ne le fait habituellement, sauf qu'il n'en a rentré aucun cette fois, y compris à longue distance, pourtant l'un de ses domaines de prédilection. Ntilikina s'est consolé avec 7 passes et 3 rebonds, mais pour un total très léger à l'arrivée, d'autant qu'il a perdu trois ballons pendant les vingt minutes qu'il a passées sur le terrain.LA DECLA DE LA NUIT« Il est ultra athlétique (...) Les gens vont commencer à le respecter et ils vont défendre plus sur lui. On a besoin qu'il continue comme ça. » (Rodney Hood, coéquipier de Donovan Mitchell au Jazz, après le nouveau festival du rookie au talent fou face à Sacramento (34 points).LE TOP 10 DE LA NUIT

NBA - SAISON REGULIEREMercredi 17 janvier 2018Charlotte Hornets - Washington Wizards : 133-109>>> Stats de Nicolas Batum (CHA) : 26 minutes, 11 points (4 sur 8 aux tirs, dont 2 sur 4 à trois points), 3 rebonds, 4 passes, 1 interception, 2 ballons perdus, 1 faute>>> Stats de Ian Mahinmi (WAS) : 9 minutes, 4 points (1 sur 2 aux tirs), 1 rebond, 2 passes, 1 contre, 1 fauteBrooklyn Nets - San Antonio Spurs : 95-100>>> Stats de Tony Parker (SAN) : 25 minutes, 8 points (3 sur 12 aux tirs, dont 0 sur 2 à trois points), 3 rebonds, 2 passes, 2 fautes>>> Stats de Joffrey Lauvergne (SAN) : 5 minutes, 0 point (0 sur 3 aux tirs, dont 0 sur 1 à trois points), 2 rebonds, 1 passeAtlanta Hawks - New Orleans Pelicans : 94-93Toronto Raptors - Detroit Pistons : 96-91Milwaukee Bucks - Miami Heat : 101-106Oklahoma City Thunder - Los Angeles Lakers : 114-90Memphis Grizzlies - New York Knicks : 105-99>>> Stats de Frank Ntilikina (NYK) : 20 minutes, 0 point (0 sur 6 aux tirs, dont 0 sur 4 à trois points), 3 rebonds, 7 passes, 1 interception, 3 ballons perdus, 1 fauteChicago Bulls - Golden State Warriors : 112-119Sacramento Kings - Utah Jazz : 105-120>>> Rudy Gobert, blessé, n'a pas jouéLos Angeles Clippers - Denver Nuggets : 109-104

Vos réactions doivent respecter nos CGU.