NBA : Les Pacers et les Pelicans premier qualifiés pour le Final Four du In-Season Tournament

NBA : Les Pacers et les Pelicans premier qualifiés pour le Final Four du In-Season Tournament ©Panoramic, Media365

Aurélien Canot, Media365, publié le mardi 05 décembre 2023 à 08h34

Grâce à un énorme Tyrese Haliburton et une fin de match de folie de leur part, les Pacers ont arraché lundi soir leur billet pour le Final Four du In-Season Tournament en battant Boston (122-112). Qualification également des Pelicans, qui ont confirmé qu'ils étaient bien la bête noire des Kings (127-117).


Indiana et New Orleans premiers qualifiés pour le Final Four du In-Season Tournament de Las Vegas. Les Pacers et les Pelicans ont validé leur billet lundi soir en s'imposant pour les premiers face à Boston sur leur parquet et à Sacramento face aux Kings pour ce qui est des seconds. Si la victoire (de dix points : 127-117) des Pelicans, 8emes à l'Ouest, en Californie face au 6eme de la conférence valait une cote au même titre qu'elle est venue confirmer que Brandon Ingram (30 points, 8 rebonds, 6 passes lundi) et ses coéquipiers sont bien la bête noire des Kings (troisième victoire cette saison pour la Nouvelle-Orléans alors que les deux équipes se sont déjà affrontées à trois reprises) en dépit de la nouvelle performance XXL de De'Aaron Fox (30 points, 5 rebonds, 4 passes) ou du triple-double de Domantas Sabonis (26 points, 13 rebonds, 10 passes), personne ne nous en voudra de nous attarder plus longuement sur l'exploit d'Indiana face à Boston. Non seulement parce qu'il s'agissait du choc de la soirée, mais aussi et surtout parce qu'il a donné lieu à un affrontement de toute beauté, indécis jusqu'au bout (122-112) et marqué une nouvelle fois de l'empreinte du génialissime Tyrese Haliburton. Le meneur taillé pour très vite devenir le MVP de la ligue (NDLR : Il devrait d'ailleurs postuler dès cette saison et le public d'Indiana n'en finit plus de crier "MVP, MVP") a encore atteint des sommets, face à des Celtics certes privés de Kristaps Porzingis mais néanmoins maintenus constamment dans ce match qui a vu le score basculer à seize reprises d'un côté à l'autre par les inévitables Jayson Tatum (32 points, 12 rebonds, 6 passes) et Jaylen Brown (30 points, 9 rebonds), tous deux monstrueux.

Premier triple-double en carrière pour Haliburton

Leur match de mammouth n'a pas suffi néanmoins face aux Pacers et à ce Haliburton qui pouvait difficilement trouver meilleur jour pour signer, à 23 ans, son tout premier triple-double (26 points, 10 rebonds, 13 passes) en NBA et alors qu'il avait un temps été incertain pour cette rencontre. Porté par des fans en délire, le maître du jeu de cette franchise qui fait partie des plus offensives du moment s'est même offert le luxe de renverser presque à lui tout seul le leader de la conférence Est dans le money time. C'est en effet sur un shoot venu de nulle part et agrémenté d'une faute adverse sorti des mains de leur meneur vedette, qui n'a encore pas perdu le moindre ballon dans cette partie, que les Pacers ont dessiné leur succès, à l'arraché. Buddy Hield (21 points) a emboîté le pas de son leader, sur un autre tir de loin, avant qu'Aaaron Nesmith, sur un dunk fracassant, ne permette à son équipe de décramponner définitivement ces C's que beaucoup voyaient aller soulever le trophée avant l'heure. Mais si les Pacers et Haliburton mettent le curseur aussi haut à Vegas, ce sont peut-être eux qui ajouteront leur nom les premiers au palmarès.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.