NBA : Les joueurs privés de JO ?

NBA : Les joueurs privés de JO ?©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le samedi 03 octobre 2020 à 08h53

Alors que la prochaine saison NBA commencera au plus tôt en janvier 2021, le commissionnaire Adam Silver estime qu'il sera très compliqué de faire une pause pour que les joueurs disputent les Jeux Olympiques.

Evan Fournier, qui a manqué les Jeux Olympiques 2016, le redoute depuis des semaines, et sa crainte pourrait bien devenir réalité : il y a peu de chances pour que les joueurs NBA puissent disputer les Jeux Olympiques de Tokyo du 23 juillet au 8 août prochain. Alors que la saison prochaine débutera, au mieux, en janvier, afin de permettre un éventuel retour des spectateurs dans les salles, le commissionnaire Adam Silver ne s'imagine pas réduire le nombre de matchs et donc la durée de la saison, et estime qu'il sera très compliqué de faire une pause pendant les JO. « Nous allons réfléchir, mais je pense qu'il est peu probable, en fin de compte, que si nous commençons tard nous nous arrêterons pour les Jeux Olympiques. Parce que, comme vous le savez, ce n'est pas seulement s'arrêter pour la période des Jeux Olympiques de Tokyo. C'est aussi le camp d'entraînement avant et la période de repos après. » Sans oublier les TQO pour les équipes qui ne sont pas encore qualifiées, comme le Canada, qui compte de nombreux joueurs NBA.

Silver : "Comment peut-on savoir à quoi ressemblera le monde l'été prochain ?"

Actuellement, huit équipes (sur douze) sont déjà qualifiées pour Tokyo, et certaines ont beaucoup de joueurs NBA dans leurs rangs : les Etats-Unis bien sûr, la France (Fournier, Batum, Gobert, Ntilikina...), l'Espagne (Gasol, Rubio...), l'Australie (Simmons, Mills...), le Nigéria (Dinwiddie...), le Japon (Hachimura). Autant dire que sans les joueurs NBA, les Etats-Unis ne seraient plus les immenses favoris et les cartes seraient totalement redistribuées. La France aurait d'ailleurs une belle carte à jouer avec ses joueurs Euroligue. « Il y a tellement de bons joueurs aux Etats-Unis, Team USA pourrait avoir une équipe très compétitive, reconnait Silver. Mais je suis un peu inquiet pour les équipes internationales car, comme vous le savez, certaines de leurs stars jouent en NBA et leur absence ferait une énorme différence. » Malgré tout, nul ne sait comment la situation va évoluer dans les prochains mois, et Adam Silver ne veut pas trop faire de projets à long terme : « Les circonstances sont tellement extraordinaires que, même si nous décidons de planifier les Jeux olympiques, comment peut-on savoir à quoi ressemblera le monde l'été prochain et s'ils auront lieu ? Je pense donc qu'en ces temps extraordinaires, toutes les règles conventionnelles sont hors de propos, et tout le monde va devoir faire certaines adaptations. » A commencer par les joueurs, sans doute privés de leur rêve olympique.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.