NBA : Les joueurs ont posé un genou à terre

NBA : Les joueurs ont posé un genou à terre©Media365
A lire aussi

Nicolas Kohlhuber : publié le vendredi 31 juillet 2020 à 10h16

Pour la reprise de la NBA, les joueurs ont manifesté contre le racisme et les violences policières en posant un genou à terre pendant l'hymne américain. Une des nombreuses initiatives issues du basket pour lutter en faveur d'une justice sociale.



Très impliquée dans la lutte pour une justice sociale, la NBA a fait son grand retour ce jeudi soir. Plusieurs initiatives avaient été prises pour permettre aux joueurs de s'engager contre le racisme et les violences policières. Des messages comme Equality, Peace ou Black Lives Matter ont remplacé les nom des joueurs sur les maillots. Ce dernier slogan était aussi écrit sur le parquet des trois salles qui accueillent les matchs de la fin de saison.


Mais un autre geste fort a été adopté par les joueurs. Pour les premiers matchs officiels depuis la mi-mars et la suspension de la saison à cause du Covid-19, les joueurs ont posé un genou à terre au moment où l'hymne américain a été joué. Ce geste de protestation démocratisé par le footballeur Colin Kaepernick avait été un des symboles des manifestations qui ont eu lieu après le meurtre de George Floyd par un policier à Minneapolis.


Pour le derby de Los Angeles entre les Clippers et les Lakers, remporté par ces derniers, tous les acteurs de la rencontre portaient un t-shirt avec écrit Black Lives Matter. En se tenant par les bras, ils se sont agenouillés pendant que l'hymne enregistré dans une chorale afro-américaine de Compton était chanté par des enfants. Quelques heures plus tôt pour le match de reprise, les joueurs du Jazz, dont le Français Rudy Gobert, et ceux des Pelicans ont fait la même chose. Ce geste de protestation a un impact fort. En NBA, comme en WNBA où des joueuses ont quitté le parquet au moment de l'hymne, des athlètes ont renoncé à s'isoler dans une bulle pour jouer au basket et ont préféré se mobiliser pour la justice sociale.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.