NBA : Les Celtics déjà fans de Fournier

NBA : Les Celtics déjà fans de Fournier©Media365

Paul Rouget : publié le lundi 05 avril 2021 à 10h51

Encore décisif dimanche lors du succès des Celtics contre les Hornets (116-86), Evan Fournier continue à s'affirmer après être passé à travers lors de ses débuts. Et le Français a déjà conquis ses coéquipiers, à l'image d'un Kemba Walker dithyrambique.

 

Pour ses grands débuts avec les Celtics lundi dernier, Evan Fournier était entré dans l'histoire, mais pas de la manière dont il l'aurait souhaité. Auteur de 0 point avec un piteux 0/10 au tir face aux Pelicans, il est devenu le premier joueur à se montrer aussi maladroit lors de sa première avec sa nouvelle équipe depuis l'instauration de la règle des 24 secondes, lors de la saison 1954-1955. 

Et si cette première apparition avait grandement inquiété les fans de la franchise de Boston, son entraîneur s'était voulu rassurant. Brad Stevens avait ainsi expliqué que le Français, dont les débuts avaient été retardés par un faux test positif au Covid, ferait rapidement oublier cette contre-performance. "Je n'ai aucun doute sur le fait qu'Evan Fournier va marquer beaucoup de points pour les Celtics", déclarait-il. Le Tricolore n'a pas tardé à lui donner raison. 

Après avoir inscrit 6 points, sur six tirs, lors de la nouvelle défaite des Cs contre Dallas, il a explosé vendredi contre Houston, avec 23 points à 7/11 à 3 points, son record en carrière à longue distance. Et l'ancien du Magic a confirmé dimanche contre Charlotte, face à qui les Celtics ont engrangé un deuxième succès de rang (116-86). Sorti du banc, il a encore été très efficace, compilant 17 points et 6 rebonds en 22 minutes, avec encore une belle adresse derrière l'arc (4/5). 

Ce qui ne surprend pas ses coéquipiers, à l'image de Kemba Walker. "Evan est un joueur incroyable. Il est tellement intelligent, il lit parfaitement le jeu, c'est un gagnant et il va vraiment beaucoup nous aider, a expliqué le meneur à l'issue de la rencontre. On a vu comment il shootait, c'est ce que à quoi je m'attendais et ce que je le vois faire depuis des années. Ce n'est pas nouveau. Et je suis heureux qu'on ait réussi à l'avoir avec nous." Des Celtics huitièmes de la conférence Est mais qui n'ont qu'une victoire de retard sur les Hawks, quatrièmes, avant une fin de saison régulière à suspense

Vos réactions doivent respecter nos CGU.