NBA : Le risque d'une nouvelle interruption n'est pas écarté selon Adam Silver

NBA : Le risque d'une nouvelle interruption n'est pas écarté selon Adam Silver©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le mercredi 08 juillet 2020 à 09h50

Si le concept de "bulle" voulu par la NBA ne devait pas fonctionner, la relance de la saison à Orlando pourrait être interrompu selon Adam Silver lors d'une conférence virtuelle organisée par le magazine Fortune.

La saison 2019-2020 de la NBA pourra-t-elle se conclure ? Alors que les dirigeants de la ligue et du syndicat des joueurs ont validé la reprise dans un cadre sécurisé au complexe ESPN Wide World of Sports d'Orlando à compter du 30 juillet prochain, avec des matchs de préparation du 22 au 28 juillet dans les trois salles réquisitionnées, Adam Silver a de nouveau jeté un froid à l'occasion d'une conférence virtuelle organisée par le magazine américain Fortune. Le commissaire de la NBA a confirmé que, dans le cas d'une « propagation significative » du coronavirus au sein des joueurs présents à Orlando pour conclure la saison, la menace d'une nouvelle interruption pourrait se matérialiser. « Il est certain que si nous avons une quelconque propagation significative au sein de notre campus, il nous faudrait arrêter à nouveau », a déclaré le patron de la ligue nord-américaine à l'occasion de cette conférence.


La NBA veut éviter tout « trou dans la bulle »

A l'image de ce que la Formule 1 a pu mettre en place pour lancer sa saison en Autriche le week-end dernier, la NBA va appliquer le principe de la « bulle » autour de ses équipes à Orlando. Autrement dit, les contacts entre les joueurs mais également avec l'extérieur de cette « bulle » seront réduits au strict minimum. L'idée est d'éviter au maximum de faire entrer le coronavirus et, le cas échéant, de pouvoir tracer aussi vite que possible les « cas contact » des personnes concernées pour éviter toute propagation à grande échelle. Pour Adam Silver, « ce qui serait inquiétant, c'est qu'une fois les joueurs placés en quarantaine, d'autres soient testés positifs ». En effet, un tel résultat prouverait qu'il y a « un trou dans notre bulle » et que la tenue de la fin de la saison NBA, prévue pour durer jusqu'au 13 octobre prochain, serait remise en cause face à l'échec du plan contraignant mis en place. Un concept de « bulle » qui prévoit également une campagne de tests à grande échelle, tests qui ont déjà mis en lumière 25 cas sur une série de 351 tests à la date du 2 juillet dernier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.