NBA : Le hold-up parfait pour Cleveland sur le parquet des Knicks, grosse tension entre Ntilikina et James

NBA : Le hold-up parfait pour Cleveland sur le parquet des Knicks, grosse tension entre Ntilikina et James©Media365

Aurélien CANOT, publié le mardi 14 novembre 2017 à 08h34

Les Cavs ont réussi un petit hold-up, lundi sur le parquet de New York (104-101). Malmené pratiquement tout le match par les Knicks au Madison Square Garden et mené de 23 points (plus gros écart du match) dans le troisième quart-temps, Cleveland a réussi malgré tout à arracher une victoire presque miraculeuse en toute fin de match grâce notamment au nouveau récital du King LeBron James, passé à un rebond du triple-double (23 points, 12 passes, 9 rebonds).

La huitième victoire consécutive des champions 2016 à New York s'est dessinée dans un dernier quart-temps de folie de la part des Cavs, auteurs de 43 points dans cette seule période, avec un 10-0 fatal aux Knicks en guise de feu d'artifice tiré par un cinq intégralement sorti du banc. Auteur de tous ses points (13) contre Dallas deux jours plus tôt dans ce même dernier quart-temps, Kyle Korver a récidivé lundi, en signant 19 de ses 21 points dans cette ultime période.
LA PERF DE LA NUIT
Un être vous manque et tout est dépeuplé. Sauf du côté de Golden State, où les Warriors et Kevin Durant (21 points, 8 passes, 7 rebonds) ont obtenu lundi face au Magic (110-100) une septième victoire consécutive alors qu'ils devaient composer face à Orlando sans Stephen Curry. Le tenant du titre n'a pas eu partie facile toutefois face à Evan Fournier (16 points) et ses coéquipiers, qui pouvaient toujours espérer l'emporter en Californie au moment de regagner les vestiaires (56-56). Mais le Magic a volé en éclats dès la reprise face des Warriors déchaînés et passant un 20-5 à son adversaire en l'espace de six minutes. Même si Golden State a connu une légère baisse de régime ensuite, son entame dévastatrice de seconde mi-temps ne pouvait rien lui faire craindre.
LE FLOP DE LA NUIT
Il fallait s'y attendre. Sans Rudy Gobert, la vie s'annonce des plus complexes pour Utah. Le Jazz a pu en avoir un premier aperçu ce lundi face à Minnesota, venu croquer chez eux les joueurs de Quin Snyder. Totalement dépassés, les habituels partenaires du pivot français, absent pour au moins un mois, avaient déjà match perdu à la fin du troisième quart-temps, avec un retard de 23 points et seulement 65 points inscrits en trois périodes (88-65). Donovan Mitchell (24 points en tout) a fait en sorte ensuite de rendre l'addition moins salée, mais sans pouvoir modifier le sort promis à ce Jazz battu lundi pour la cinquième fois en six matchs. Que les jours sans Gobert risquent de paraître longs...
LE FRANÇAIS DE LA NUIT
Titillé dans la presse par LeBron James avant la confrontation entre les deux hommes, lundi au Madison Square Garden, Frank Ntilikina avait eu l'élégance de ne pas entrer dans le jeu du King. Lundi soir en revanche, sur le parquet, le jeune joueur français des Knicks n'a pas baissé sa garde lorsque la superstar des Cavs l'a provoqué en début de match suite à une remise en jeu. Heurté par un LeBron n'ayant pas cherché à l'éviter, l'ancien Strasbourgeois a bousculé à son tour, et à trois reprises, la montagne de l'équipe adverse, comme pour lui prouver qu'il n'avait pas davantage peur de lui sur le terrain que sur les réseaux sociaux ou dans la presse. « Ça aurait pu être n'importe qui d'autre, il était sur mon chemin », a expliqué après-coup Ntilikina, auteur de 7 points et de son record d'interceptions (6) lors de ce match marqué par ce moment de vive tension. Le géant turc Enes Kanter, très remonté contre le Roi James, s'est chargé lui-même de ramener le calme.
LA DECLA DE LA NUIT
« J'ai pris quelques tirs extérieurs aujourd'hui, mais je joue surtout poste bas. Si je suis ouvert à trois points, je ne me pose pas de question. Mais je voulais jouer près du cercle, particulièrement contre DeAndre (Jordan) et... je ne sais pas quel est son nom. Mais Jordan est sorti pour six fautes et c'était mon travail. J'ai fait du très bon boulot, ils ne pouvaient pas défendre sur moi. » Tout particulièrement inspiré sur le parquet des Clippers, où les Sixers n'avaient plus gagné depuis mars 2011, Joel Embiid (32 points, 16 rebonds, 2 passes, 1 contre) a montré tout autant d'aisance ensuite devant les journalistes au moment de revenir sur sa prestation colossale de la soirée.
LE TOP 10 DE LA NUIT





NBA - SAISON REGULIERE
Lundi 13 Novembre 2017
Washington Wizards - Sacramento Kings : 110-92
>>> Stats de Ian Mahinmi (WAS) : 13 minutes, 2 points (1 sur 2 aux tirs), 9 rebonds, 2 passes, 1 ballon perdu, 4 fautes

New York Knicks - Cleveland Cavaliers : 101-104
>>> Stats de Frank Ntilikina (NYK) : 24 minutes, 7 points (2 sur 5 aux tirs, dont 0 sur 1 à trois points), 3 rebonds, 2 passes, 6 interceptions, 3 ballons perdus, 1 faute
>>> Joakim Noah (NYK), resté sur le banc, n'a pas été utilisé

Milwaukee Bucks - Memphis Grizzlies : 110-103
New Orleans Pelicans - Atlanta Hawks : 106-105
>>> Alexis Ajinça (NOP), blessé, n'a pas joué

Utah Jazz - Minnesota Timberwolves : 98-109
>>> Rudy Gobert (UTA), blessé, n'a pas joué

Phoenix Suns - Los Angeles Lakers : 93-100
Portland Trail Blazers - Denver Nuggets : 99-82
Los Angeles Clippers - Philadelphia 76ers : 105-109
>>> Stats de Timothé Luwawu-Cabarrot (PHI) : 18 minutes, 4 points (1 sur 6 aux tirs, 0 sur 4 à trois points), 2 rebonds, 1 faute

Golden State Warriors - Orlando Magic : 110-100
>>> Stats d'Evan Fournier (ORL) : 31 minutes, 16 points (5 sur 10 aux tirs, 2 sur 5 à trois points), 2 rebonds, 2 passes, 2 interceptions, 2 fautes

 

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.