NBA : Le bilan des Français

NBA : Le bilan des Français©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le vendredi 12 avril 2019 à 11h35

La saison régulière de NBA s'est terminée la nuit dernière. L'occasion de dresser le bilan de l'année des neuf Français qui évoluent outre-Atlantique. Seuls trois d'entre eux disputeront les play-offs à partir de ce week-end.



Nicolas Batum (30 ans, Charlotte Hornets) : 75 matchs joués dont 72 comme titulaire, 9,3 points, 5,2 rebonds et 3,3 passes de moyenne en 31,4 minutes, sous contrat jusqu'en juin 2021
Il rêvait de disputer une deuxième fois les play-offs avec Charlotte, c'est raté. Nicolas Batum a signé sa pire saison statistique depuis sa saison rookie à Portland, se contentant de 9,3 points de moyenne alors qu'il était monté à 15,1 en 2017. « Batman », diminué la saison passée, était cette fois en pleine forme physique, et même s'il a d'abord un rôle de facilitateur de jeu pour ses coéquipiers, il a vraiment déçu cette saison et a même perdu sa place de titulaire en mars-avril. Et le montant de son contrat (120 millions sur cinq ans), comparé à son rendement sur le parquet, fait jaser chez les fans des Hornets...

Evan Fournier (26 ans, Orlando Magic) : 81 matchs joués dont 81 comme titulaire, 15,1 points, 3,2 rebonds et 3,6 passes de moyenne en 31,5 minutes, sous contrat jusqu'en juin 2021
Enfin, Evan Fournier va découvrir les play-offs avec Orlando ! Meilleur marqueur français ces derniers saisons, l'ancien de Denver, en délicatesse avec son tir, s'est « contenté » de 15,1 points de moyenne en 2018-19, en ne manquant qu'un seul match. Mais même s'il marque moins, son entente avec son grand ami Nikola Vucevic a fait des ravages et le duo a grandement contribué au retour du Magic en phases finales. La patience du Français est récompensée. Sa saison est d'ores et déjà une réussite.

Rudy Gobert (26 ans, Utah Jazz) : 81 matchs joués dont 80 comme titulaire, 15,9 points, 12,9 rebonds et 2 passes de moyenne en 31,8 minutes, sous contrat jusqu'en juin 2021
Elu meilleur défenseur de la saison dernière, Rudy Gobert a largement confirmé cette année. Pour la troisième saison d'affilée, il tourne en double-double de moyenne, mais avec 2,4 points et 2,2 rebonds de plus en moyenne que l'an passé. Même s'il n'est peut-être pas assez utilisé offensivement, le pivot, qui est aussi le joueur le plus adroit de la Ligue (66,9% de réussite), le quatrième rebondeur et le troisième contreur, a réussi une très grande saison. Il est passé à deux doigts d'une sélection au All Star Game, et il est encore le favori pour être élu défenseur de l'année. Le meilleur joueur français de la saison, c'est lui !

Timothé Luwawu-Cabarrot (23 ans, Oklahoma City Thunder puis Chicago Bulls) : 50 matchs joués dont 7 comme titulaire, 4,6 points, 1,9 rebond et 0,5 passe de moyenne en 12,3 minutes, sous contrat jusqu'en juin 2019
Envoyé par Philadelphia à Oklahoma City en juillet dernier, « TLC » n'a pas eu le temps de briller au Thunder, devant se contenter de moins de cinq minutes de jeu le plus souvent. Il a finalement été « tradé » à Chicago le 1er février, où il a trouvé sa place, au sein d'une équipe beaucoup moins forte qui n'avait plus rien à jouer. Titulaire à quatre reprises lors des quatre derniers matchs, avec 10 points ou plus au compteur à chaque fois, le Français a eu l'occasion de se montrer au meilleur moment, alors qu'il arrive en fin de contrat.

Ian Mahinmi (32 ans, Washington Wizards) : 34 matchs joués dont 6 comme titulaire, 4,1 points, 3,8 rebonds et 0,7 passe de moyenne en 14,6 minutes, sous contrat jusqu'en juin 2020
Au sein d'une équipe qui a rapidement compris qu'elle aurait du mal à se qualifier pour les play-offs, suite aux graves blessures de John Wall et Dwight Howard, le pivot français a eu du mal à se montrer et a même signé sa pire saison statistique chez les Wizards. Non utilisé depuis le 4 février, alors qu'il n'était pas blessé, Mahinmi ne fait clairement plus partie des plans de son entraîneur, et pourrait bien partir cet été. A condition de trouver une franchise prête à récupérer sa dernière année de contrat à 15,4 millions de dollars...

Joakim Noah (33 ans, Memphis Grizzlies) : 42 matchs joués dont 1 comme titulaire, 7,1 points, 5,7 rebonds et 2,1 passes de moyenne en 16,5 minutes, sous contrat jusqu'en juin 2019
C'est la belle surprise de cette saison côté français. Coupé par les Knicks mi-octobre, le pivot a signé à Memphis début décembre, et il a parfaitement rempli son rôle en sortie de banc, derrière Marc Gasol puis Jonas Valanciunas. Noah a apporté son énergie habituelle a tourné à une moyenne de 7,1 points et 5,7 rebonds, avec un pic à 22 points et 11 rebonds contre les Clippers fin février. Même s'il n'a plus le physique qui avait fait de lui le meilleur défenseur de la Ligue il y a cinq ans (blessé au genou, il a d'ailleurs manqué 10 des 11 derniers matchs de la saison), « Jooks » a montré qu'il était de nouveau un bon joueur de basket. Reste à savoir si Memphis voudra poursuivre l'aventure avec lui.

Frank Ntilikina (20 ans, New York Knicks) : 43 matchs joués dont 16 comme titulaire, 5,9 points, 2,2 rebonds et 3,1 passes de moyenne en 21,6 minutes, sous contrat jusqu'en juin 2020
Après une saison rookie correcte, Frank Ntilikina espérait confirmer. C'est raté ! Aligné à plusieurs postes en début de saison, le jeune Français n'a pas vraiment brillé, malgré une pointe à 17 puis 16 points fin octobre. Il a ensuite perdu sa place de titulaire mi-novembre et n'a pas eu plus d'impact en sortie de banc. L'arrivée de Dennis Smith Junior dans le cadre du trade de Kristaps Porzingis n'a pas arrangé son cas, et il a finalement stoppé sa saison fin janvier en raison d'une blessure à l'aine. Une saison à oublier pour l'ancien Strasbourgeois, dont le nom s'est retrouvé dans plusieurs rumeurs de trades et dont l'avenir semble incertain à Big Apple. Mais à 20 ans, il a encore tout le temps de rebondir. Peut-être dans une franchise au contexte plus facile ?

Elie Okobo (21 ans, Phoenix Suns) : 53 matchs joués dont 16 comme titulaire, 5,7 points, 1,8 rebond et 2,4 passes de moyenne en 18,1 minutes, sous contrat jusqu'en juin 2020
Seul Français drafté en 2018, l'ancien Palois a signé une saison plutôt correcte au sein de l'une des pires franchises de la Ligue. Régulièrement envoyé en Ligue de développement en début de saison, il a ensuite alterné les périodes sur le banc et sur le terrain. Il a tout de même disputé les neuf derniers matchs de la saison, dont cinq comme titulaire, ce qui lui a permis de se mettre en valeur (15pts contre Utah le 3 avril notamment). Okobo, sauf catastrophe, sera encore chez les Suns la saison prochaine, mais il devra hausser son niveau d'un cran pour disputer plus de matchs. Surtout si un autre meneur venait à être drafté en juin prochain.

Tony Parker (36 ans, Charlotte Hornets) : 56 matchs joués dont 0 comme titulaire, 9,5 points, 1,5 rebond et 3,7 passes de moyenne en 17,9 minutes, sous contrat jusqu'en juin 2020
Tony Parker a-t-il disputé la dernière saison de son immense carrière ? On devrait le savoir d'ici les prochains jours ou prochaines semaines, puisque c'est à lui de décider s'il veut activer la dernière année de son contrat. Pour sa première saison en dehors de San Antonio, le quadruple champion NBA a prouvé qu'il n'était pas encore « cramé » comme certains le croyaient. En sortie de banc, il a apporté toute son expérience et a marqué plus de points que la saison dernière. Il a notamment réussi à marquer 24 points et délivrer 11 passes face à Miami fin octobre, et s'est montré régulier. Mais son coach a pourtant décidé de ne pas le faire jouer lors des treize derniers matchs, sans raison officielle, alors que les Hornets étaient en pleine course pour arracher une place en play-offs. Des phases finales que « TP » ne disputera pas pour la première fois de sa carrière.

Gueschon Yabusele (23 ans, Boston Celtics) : 41 matchs joués dont 1 comme titulaire, 2,3 points, 1,3 rebond et 0,4 passe de moyenne en 6,1 minutes, sous contrat jusqu'en juin 2020
Avec Evan Fournier et Rudy Gobert, il est le troisième Français à disputer les play-offs cette saison. Mais il est celui avec le rôle le moins important. L'ailier fort évolue certes dans une franchise prestigieuse, qui peut rêver de Finales NBA (ce qui n'est a priori pas le cas de Fournier et Gobert), mais il joue très peu et n'a quasiment aucune influence sur les matchs. Il a eu droit à son unique titularisation lors du dernier match mardi (13pts, 5rbds), mais il devra se contenter de miettes pendant les play-offs, sauf blessure. Il sera ensuite temps de penser à la saison prochaine, où il devra clairement hausser son niveau, ou aller voir ailleurs.

Quelques statistiques supplémentaires :

Qualifiés en play-offs
Aligné d'entrée chez les Celtics pour la première fois de la saison mardi, Guerschon Yabusele a marqué 13 points et pris 5 rebonds lors de la victoire de Boston contre les Wizards.

Evan Fournier a marqué 1226 points cette saison en NBA, son meilleur total sur une année avec Orlando.

Rudy Gobert est le joueur le plus adroit de la ligue. Le pivot a converti près de 67% de ses shoots cette saison en NBA.

Non qualifiés en play-offs
Nicolas Batum
a réussi 38,9% de ses shoots à 3 ponts cette saison en NBA, son meilleur ratio depuis son arrivée aux Charlotte Hornets en 2015.

Pour sa première saison avec les Charlotte Hornets, Tony Parker a inscrit 530 points en 56 matchs de NBA. Il ne jouera pas les play-offs pour la 1ere fois de sa carrière.

Très peu utilisé à Oklahoma City depuis son arrivée l'été dernier, Timothé Luwawu-Cabarrot a rejoint les Chicago Bulls en février.

Gravement blessé cette saison, le pivot Ian Mahinmi n'a disputé que 34 rencontres avec les Wizards. Il affiche une moyenne de 4,1 points et 3,8 rebonds par match.

Blessé plusieurs mois, Frank Ntikilina a réalisé une nouvelle saison plutôt décevante avec les Knicks, avec seulement 33,7% de réussite au tir.

Elie Okobo, seul Français de la Draft 2018 (31 pick), a disputé 53 matchs avec les Suns pour sa 1ere saison en NBA.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.