NBA - LA Lakers : James ne compte pas se ménager

NBA - LA Lakers : James ne compte pas se ménager©Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365 : publié le mardi 19 octobre 2021 à 20h05

Remis de son entorse à la cheville droite, LeBron James, la star des Los Angeles Lakers, entend bien tout donner sur les parquets et ne pas se ménager plus que ça.



Après une saison compliquée, LeBron James et les Lakers veulent retrouver les sommets. Diminué par une entorse à la cheville droite en fin de saison dernière, le numéro 6 de la franchise californienne semble de nouveau en pleine forme alors que la saison reprend cette nuit, avec notamment un match de son équipe contre les Golden State Warriors au Staples Center. Pour cette saison, Frank Vogel aimerait pouvoir compter sur sa star, qui aura 37 ans fin décembre, environ 34 minutes par match, soit un peu plus que la saison passée. « En fait, d'une certaine manière, s'il reste trop longtemps sur le banc, il se refroidit et c'est pire pour lui au moment de revenir en jeu. Évidemment, je ne veux pas être obligé de le faire jouer 82 matchs. Mais nous n'allons pas faire un calendrier de ses soirées sans match. On verra ça au fil de la saison », a expliqué au sujet l'entraîneur des Lakers au sujet de son joueur et de son management durant la saison régulière.

Un été très calme pour James

« Je ne joue pas en pensant aux éventuelles blessures et d'ailleurs c'est pire quand je joue moins. Ma blessure ? Cela a pris un moment. Je n'ai pas fait beaucoup de basket pendant les deux premiers mois de l'été et c'est très rare pour moi, car ma cheville ne réagissait pas comme je le souhaitais. (...) Le plus intéressant, cet été, c'est que j'avais du temps. J'avais du temps pour que ma cheville soit vraiment prête, a pour sa part déclaré LeBron James, en conférence de presse, dans des propos repris par ESPN. Je m'entrainais, mais c'est juste que je ne faisais pas trop de basket. Je faisais tout le reste, comme des pompes et je regardais si je pouvais en faire plus avec ma cheville. J'ai attendu le moment où je ne ressentais plus de douleur et que ma souplesse était revenue. C'est le moment où j'ai pu revenir sur le terrain. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.