NBA : La G-League aussi chez Disney

NBA : La G-League aussi chez Disney©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le vendredi 08 janvier 2021 à 22h23

Comme la NBA la saison dernière, la G-League, son antichambre, va redémarrer dans la bulle du Disney World d'Orlando en février. 

 

La NBA l'avait testé, avec succès, la saison dernière, en reprenant sa saison, interrompue pendant de longs mois en raison de la crise sanitaire, dans la bulle du Disney World d'Orlando. La G-League, son antichambre, va donc faire de même cette année, comme on l'a appris vendredi. Une saison réduite qui devrait débuter vers le 8 février, même si le planning exact n'a pas encore été dévoilé. "Nous avons travaillé en étroite collaboration avec nos équipes, le syndicat des joueurs et des experts en santé publique pour développer une structure qui permet à nos équipes de se rassembler sur un seul site et de jouer en toute sécurité, a déclaré dans un communiqué Shareef Abdur-Rahim, ancien joueur NBA (Grizzlies, Hawks, Blazers et Kings) et qui préside aujourd'hui la G-League. Nous sommes ravis de faire revenir le basket et de remplir notre mission en tant que ressource essentielle pour la NBA dans le développement des joueurs, des entraîneurs, des arbitres, des entraîneurs et des dirigeants." 

18 équipes participeront à ce mini-championnat, dont la G League Ignite Team, qui réunit surtout des espoirs aspirant à rejoindre la NBA. Et 8 équipes disputeront ensuite les play-offs. Plusieurs franchises NBA ont décidé de ne pas envoyer leur franchise de G-League en Floride, comme les Lakers. On retrouvera en revanche celle des Clippers, des Spurs, des Cavaliers, des Sixers, des Pelicans, des Pacers, des Hornets, des Wolves, des Nets, des Knicks, des Warriors, des Grizzlies, du Thunder, des Raptors, des Rockets, du Jazz et du Magic, qui évoluera presque à domicile. On pourra retrouver de nombreuses têtes connues lors de cette saison de G-League, comme le Français Elie Okobo, qui a rejoint les Nets de Long Island, mais aussi d'autres anciens NBAers désireux de retrouver la grande ligue, à l'image de Michael Beasley, Lance Stephenson, Jeremy Lin ou encore Nik Stauskas. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.