NBA : L'enfance stricte de Tony Parker

NBA : L'enfance stricte de Tony Parker©Media365
A lire aussi

David HERNANDEZ : publié le mercredi 06 novembre 2019 à 09h43

Retraité des parquets depuis juin, Tony Parker se dévoile dans une autobiographie « Tony Parker, au-delà de tous mes rêves ». L'ancien meneur revient notamment sur sa jeunesse avec un père strict.

Quand la NBA avait annoncé la tenue d'une rencontre entre les Charlotte Hornets et les Milwaukee Buck en janvier 2020, la première réaction était de se dire que ce match ressemblait au dernier baroud d'honneur de Tony Parker dans sa carrière de basketteur. Vivre un match NBA dans sa ville avant de mettre un terme à sa carrière ou comment boucler la boucle. Finalement, le meneur a pris tout le monde de court en annonçant son retrait des parquets en juin dernier, pour se consacrer à son nouvelle vie de businessman. Déjà président à part entière de l'ASVEL en plus de ses nombreuses autres affaires, TP a profité de son temps libre pour se livrer à travers une autobiographie, « Tony Parker, au-delà de tous mes rêves ». Un livre dans lequel il revient sur toutes les périodes de sa vie, de son enfance à son parcours avec les Bleus, avec des anecdotes personnelles. Il s'est notamment arrêté sur la relation avec son père Tony Parker Senior. Un ancien basketteur américain qui a choisi d'élever ses enfants à la dure. « A la maison, avec mon père, c'était très, très strict, avoue-t-il dans des extraits publiés par L'Equipe. Il nous a inculqué la discipline. Si on faisait des bêtises, c'était tout de suite la ceinture ou la chaussure. »


Cette jeunesse stricte lui a permis de gravir les échelons dans le basket et de toucher la NBA où il a été quadruple champion avec les Spurs. Une franchise où il a retrouvé un peu de son paternel avec Gregg Popovich durant sa première année. « Dès mes premiers entraînements, Gregg est très dur avec moi. Il disait beaucoup de fuck et des trucs de malade ! Ce n'était pas évident à gérer mais en même temps, j'ai vécu dans une famille où le père était respecté, très dur. Pour moi, c'était normal. Tout de même, j'avais parfois des larmes aux yeux sous la douche après l'entraînement. » Ça n'a pas empêché Parker et Popovich se cohabiter pendant 17 ans et de devenir comme père et fils au fil des années. La cérémonie du maillot retiré de TP le 11 novembre prochain à San Antonio risque d'être chargée d'émotion et Parker Sr et Popovich auront clairement une place de choix.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.