NBA : Houston retoqué dans l'affaire du dunk injustement refusé à Harden

NBA : Houston retoqué dans l'affaire du dunk injustement refusé à Harden©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mardi 10 décembre 2019 à 08h53

Avant de subir une nouvelle défaite, sur le terrain celle-ci, face à Sacramento au buzzer, Houston avait appris que sa réclamation pour rejouer la fin de match face aux Spurs avait été retoquée.

Il y a des soirs (cauchemardesques) comme ça... Peu de temps avant de se faire doucher au buzzer dans sa salle (119-118) sur un tir inimaginable du joueur serbe des Sacramento Kings Nemanja Bjelica, Houston avait subi une autre défaite, mais pas sur le parquet celle-ci. Les Rockets ont en effet appris avant d'entrer sur le terrain face aux Californiens avec le dénouement cruel que l'on sait qu'ils avaient été retoqués par la NBA dans l'affaire du dunk injustement invalidé à James Harden contre San Antonio le 4 décembre dernier. Une rencontre interminable que les Texans avaient perdu après deux prolongations (135-133) face aux Spurs. Battus, les Rockets avaient porté réclamation devant la Ligue pour que la fin de match soit rejouée, mais avec peu de chance d'être entendus sachant que dans l'histoire, la NBA n'avait accepté que deux fois de faire rejouer une fin de match pour une erreur d'arbitrage, dont la dernière en date en 2008, lorsque Atlanta et Miami s'étaient représentés sur le parquet pour... 52 secondes.

Le pire, c'est que la NBA avoue la faute d'arbitrage...

Malheureusement pour Houston, pourtant lésé sur ce coup et parfaitement dans son bon droit, la tendance était la bonne, et la Ligue a entériné lundi la victoire des Spurs en dépit de ce panier qui aurait dû être accordé à Harden, mais ne l'a pas été, le ballon étant ressorti de l'arc de cercle après y être entré. Dans son communiqué, la NBA reconnaît la faute d'arbitrage (les trois arbitres ont d'ailleurs été sanctionnés, sans que l'on connaisse la nature de cette ou ces sanctions en question) mais estime qu'avec 7 minutes 50 encore à jouer (sans compter les deux prolongations) après ce panier polémique refusé au barbu, les Texans avaient encore largement le temps de l'emporter. « Tout en reconnaissant que les arbitres avaient mal appliqué les règles, Adam Silver a estimé que les Rockets avaient suffisamment de temps pour surmonter cette erreur pendant le reste du temps de jeu restant ou les deux prolongations. » En conséquence de quoi, la Ligue n'a « donc pas accepté, comme cela peut exceptionnellement être le cas, la requête. » Terrible soirée pour Houston...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.