NBA - Houston : Les Rockets veulent Butler et devraient garder Chris Paul

NBA - Houston : Les Rockets veulent Butler et devraient garder Chris Paul©Media365
A lire aussi

Gabriel Vanhoutte, publié le mercredi 19 juin 2019 à 12h19

Alors que l'on devrait vivre un été mouvementé à Houston, les Rockets cibleraient en priorité le natif de la ville texane Jimmy Butler, en fin de contrat à Philadelphie. Mais pour l'accueillir, les Texans devront régler le conflit interne entre leurs deux vedettes James Harden et Chris Paul. Ce-dernier, dont de nombreuses rumeurs faisaient état d'un possible départ, a démenti vouloir quitter Houston.

La température a sensiblement augmenté dans le Texas depuis l'élimination des Rockets en demi-finales de la Conférence Ouest. Car sept ans après le début de l'ère Harden, la fusée peine toujours à décoller... Dès l'élimination des siens, le propriétaire de la franchise Tilman Fertitta avait annoncé « une grosse intersaison » après une déculottée « inacceptable » contre Golden State. Et le premier à mettre le cap sur Houston pourrait être Jimmy Butler. Ce dernier serait la priorité des Rockets, avance le Houston Chronicle ce mercredi. En fin de contrat après une pige de six mois à Philadelphie, le natif de Houston pourrait revenir sur ses terres et constituer un trio de rêve Paul-Harden-Butler. Pour cela, il faudra toutefois conserver Chris Paul, que les rumeurs annoncent partant au regard des révélations sur la guerre intestine entre CP3 et James Harden au sein du groupe. Le meneur de 34 ans et la franchise sont donc montés au créneau ce mercredi pour clamer leurs intentions mutuelles de continuer leur collaboration.

Butler dans le viseur



Né à Houston, où il est actuellement en vacances, « JB » pourrait s'attarder au Texas. Selon le Houston Chronicle ce mercredi, Jimmy Butler serait la priorité des Rockets de l'intersaison. Stephen A.Smith, pointure d'ESPN, avance même que Butler serait même en contact permanent avec James Harden. Après six mois à Philadelphie, l'ailier se retrouvera agent libre cet été et pourra rejoindre la destination qu'il souhaite. Très prisé, Butler aurait déjà tapé dans l'œil de plusieurs franchises dont les Brooklyn Nets, les New York Knicks ou les Los Angeles Lakers, qui ont récemment acquis Anthony Davis. Un problème majeur apparaît toutefois à Houston : avec déjà 116 millions de dollars en salaires l'an prochain, les Rockets vont devoir dégraisser pour faire de la place à Butler. Et l'arrière, fort d'une bonne expérience à Philadelphie, n'acceptera pas moins d'un « contrat maximal », soit le niveau de salaire le plus élevé de la grille de rémunération NBA. Plusieurs franchises seraient en mesure d'offrir les émoluments désirés par Jimmy Butler, dont... les Philadelphie Sixers, qui souhaiteraient prolonger leur joueur pour cinq saisons, et prépareraient une offre à 190 millions de dollars sur cinq ans pour le conserver. Autre frein à prendre en compte du côté de Butler : le conflit fratricide entre Chris Paul et James Harden évoqué plus haut.

Malgré les conflits, Chris Paul devrait rester



Du côté des départs, Yahoo Sport avançait mardi que Chris Paul souhaitait faire ses valises et quitter Houston pour mettre fin à la guéguerre en interne - confirmé par de nombreuses sources au sein de l'équipe - entre le meneur de 34 ans et l'autre vedette de la franchise James Harden. « Il y a de la rancune partout en ce moment » assurait ainsi une source anonyme en interne. Trop exigeant et caractériel, le vétéran du vestiaire ne s'entendrait plus avec Harden, qu'il jugerait trop laxiste pour que la franchise se mêle sérieusement à la course au titre. Mais ce mercredi, la franchise texane et son joueur ont fait front pour assurer que Paul serait encore un joueur des Rockets l'an prochain. En réponse à une photographie postée par Bleacher Report, qui indique que la réconciliation entre les deux joueurs est impossible, Chris Paul a lâché ironiquement que le média américain lui « apprenait la nouvelle ». Le General Manager de la franchise, Daryl Morey, a tenu lui aussi à clarifier la situation : « Tout cela est faux. C'est ridicule. Chris Paul ne m'a jamais demandé à partir (...)  Nous sommes tous dans le même bateau, en quête d'un titre. Nous sommes tous frustrés, mais rien de plus. »


Shams Charania, de The Athletic, avance une thèse légèrement différente. A 34 ans et une carrière (très) majoritairement derrière lui, Chris Paul n'intéresserait en réalité aucune franchise, et serait contraint de rester à Houston, faute de mieux. « Mêmes certaines équipes qu'ils (les Rockets, ndlr) ont appelé, pour leur donner Chris Paul gratuitement, leur indiquent qu'elles ne sont pas intéressées. Il n'a aucune valeur. » Le n°3 de Houston, encore en contrat jusqu'en 2022 avec sa franchise, a néanmoins réalisé une saison honnête, avec 15 points de moyenne (41% au tir) et 8 passes par match. Le laisser partir ne serait pas la meilleure option pour les Rockets, qui songent davantage à entourer leur deux vedettes d'un troisième grand nom, et ce afin de maximiser leur chances de concourir pour un sacre après lequel ils courent depuis 24 ans. Possiblement Jimmy Butler donc, si les Rockets règlent leurs problèmes financiers et parviennent à lui faire de la place au milieu du champ de bataille. Vaste chantier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.