NBA : Gobert redonne le sourire à Utah, Fournier flambe mais Orlando perd

NBA : Gobert redonne le sourire à Utah, Fournier flambe mais Orlando perd©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le jeudi 08 novembre 2018 à 08h34

Auteur de son meilleur match de la saison, avec 27 points, mercredi contre Detroit, Evan Fournier n'a pu éviter pour autant une nouvelle défaite à Orlando (103-96). Après quatre défaites consécutives, Utah a, lui, renoué avec le succès grâce à un gros match de Rudy Gobert, nouveau double-double à la clé (17 points, 10 rebonds). A noter également la première victoire de Philadelphie à l'extérieur, celle des Knicks à Atlanta avec un très bon Frank Ntilikina (14 points), ou encore la très belle prestation de LeBron James, passé tout près du triple-double contre Minnesota.

LE MATCH DE LA NUIT


Utah était attendu au tournant, il a répondu présent. Après quatre défaites de rang qui l'avaient propulsé en dessous de la ligne de flottaison (neuvième), le Jazz a retrouvé le sourire jeudi soir en renouant avec le succès, contre Dallas devant son public (117-102). Un sursaut presque marqué intégralement de la griffe de Rudy Gobert. C'est devenu une habitude : le pivot français sort de chaque match avec un double-double. Une tradition qui a perduré jeudi avec une nouvelle marque à deux bandes pour "Gobzilla", étincelant dans la raquette (17 points, 10 rebonds, dont deux offensifs, 7 sur 9 aux tirs et 4 contres en à peine plus d'une demi-heure de jeu). Le Frenchy aux bras de géant a pu compter sur l'aide de ses coéquipiers Donovan Mitchell (23 points), ô combien précieux pour son retour de blessure, et Alec Burks (18 points), lui aussi très important en sortie de banc, pour faire chuter ces Mavs retombés dans leurs travers 24 heures seulement après avoir mis fin à une série de six défaites. Luka Doncic, parti sur des bases à la Michael Jordan, a pourtant encore mis tout en oeuvre (24 points, 6 rebonds, 2 passes) pour tenter de mener les Texans vers le succès, mais cette fois, le talent du petit prodige slovène n'a pas suffi malgré une très belle réaction de son équipe en seconde mi-temps (57-49, 68-45 pour Utah en première).


L'HOMME DE LA NUIT


Après un début de saison très laborieux, les Lakers donnent le sentiment d'avoir trouvé leur rythme de croisière. Pour être plus précis encore, c'est surtout LeBron James qui trouve un peu mieux ses repères avec ses nouveaux partenaires à chaque match. Heureusement pour les Angelenos, qui ne s'en seraient pas sortis mercredi sans un "King James" de gala face à Minnesota et à un Derrick Rose encore stratosphérique (31 points) et superbement épaulé par Jimmy Butler (24 points) ou encore Taj Gibson (16 points, 11 rebonds). Les Wolves ont d'ailleurs fait la course en tête pendant trois quart-temps (88-86) avant de se faire renverser au Staples Center (114-110) par la franchise de Los Angeles  et sa superstar, passée à une passe d'un triple-double en 39 minutes de jeu (24 points, 10 sur 11 aux tirs, 10 rebonds, 9 passes). Héros de cette fin de rencontre, Kyle Kuzma, quatrième Laker de la soirée à atteindre les 20 points ou plus (21 en réalité pour Kuzma, soit autant que Josh Hart et un peu plus que Brando Ingram, 20), a inscrit six points décisifs dans le money time. Non seulement, James prend ses marques, mais il joue en plus les locomotives en entraînant dans son sillage les autres leaders de l'équipe. Une très bonne nouvelle pour les Lakers, de nouveau tout près de l'équilibre et qui remontent légèrement au classement (onzièmes, avec 5 victoires et 6 défaites). A noter que cette rencontre a permis à Tyson Chandler de faire ses débuts sous ses nouvelles couleurs. En sortie de banc (23 minutes de jeu), l'ancien pivot des Suns a dû se contenter de 2 points (1 sur 4 aux tirs), mais il a tout de suite apporté sous le panier, avec 9 prises au rebond, dont 5 en attaque.


LA PERF' DE LA NUIT


Elle a mis du temps à venir, mais elle est enfin arrivée. De qui (quoi) s'agit-il ? De la première victoire de Philadelphie ailleurs que dans son Wells Fargo Center. Le cinquième déplacement a en effet été le bon pour ces Sixers, systématiquement battus hors de leurs bases auparavant, que leur voyage les emmène à Boston, Detroit, Milwaukee, Toronto ou Brooklyn. Un scénario qui ne s'est pas répété jeudi soir dans l'Indiana où le quatrième de la Conférence Est auteur jusqu'à maintenant d'un sans-faute à domicile contrastant avec un zéro pointé à l'extérieur a enfin trouvé la clé, chez les Pacers (100-94). Victor Oladipo (36 points, 7 passes, 6 rebonds) a pourtant rendu sa meilleure copie de la saison, mais le joueur d'origine nigériane a paru bien seul pour contrecarrer les plans de Phily et de son tandem de choc Joel Embiid-Ben Simmons. Les deux hommes ont d'ailleurs assumé parfaitement leur statut une fois de plus, avec des stats à donner le vertige (16 points, 10 rebonds, 8 passes, 2 contres pour Simmons, 20 points, 10 rebonds, 3 contres pour Embiid). Le dépucelage des Sixers à l'extérieur passait par là.


LE FRANÇAIS DE LA NUIT


Depuis le début de la saison, les victoires de New York ne sont pas légion. Alors quand elles tombent, même face à un autre mal classé, il faut les souligner. Celle de jeudi soir à Atlanta (112-107) nous a d'autant plus interpellés, qu'elle a confirmé les progrès de Frank Ntilikina avec les Knicks. Déjà seul joueur de la franchise à avoir débuté les douze premiers matchs (un petit exploit), le jeune meneur français semble de surcroît gagner en confiance au fil des semaines. Sur le parquet des Hawks, l'ancien Strasbourgeois a ainsi pris presque plus de tirs que depuis le début de la saison (10). On exagère, bien sûr, mais l'aisance grandissante de Ntilikina fait plaisir à voir, d'autant que le Frenchy a grandement contribué à cette quatrième victoire de son équipe (pour 8 défaites) aux dépens d'Omari Spellman (18 points, 10 rebonds) et les siens. Certes, ce serait manqué de respect Tim Hardaway Jr et Enes Kanter de dire que le "French Price" a été le grand artisan de cette victoire à Atlanta. Le premier a en effet terminé meilleur marqueur du match, et de loin, avec 34 points, quand le second s'est offert un joli double-double alors qu'il n'était que remplaçant (17 points, 11 rebonds). Mais cela n'enlève rien à la montée en puissance de Ntilina, on y tient.



LE TOP 10 DE LA NUIT



NBA - SAISON REGULIERE
Mercredi 07 Novembre 2018
Orlando Magic - Detroit Pistons : 96-103
>>> Stats d'Evan Fournier (ORL) : 31 minutes, 27 points (12 sur 19 aux tirs, dont 3 sur 6 à trois points), 4 rebonds, 3 passes, 3 internautes, 4 ballons perdus, 2 fautes

Cleveland Cavaliers - Oklahoma City Thunder : 86-95
>>> Timothé Luwawu-Cabarrot (OKC) n'a pas joué

Miami Heat - San Antonio Spurs : 95-88
Atlanta Hawks - New York Knicks : 107-112
>>> Stats de Frank Ntilikina (NYK) : 23 minutes, 14 points (5 sur 10 aux tirs, dont 2 sur 4 à trois points), 3 rebonds, 3 passes, 1 interception, 3 ballons perdus, 6 fautes

Indiana Pacers - Philadelphia 76ers : 94-100
New Orleans Pelicans - Chicago Bulls : 107-98
Memphis Grizzlies - Denver Nuggets : 89-87
Utah Jazz - Dallas Mavericks : 117-102
>>> Stats de Rudy Gobert (UTA) : 32 minutes, 17 points (7 sur 9 aux tirs), 10 rebonds, 2 passes, 4 contres, 1 interception, 6 fautes

Sacramento Kings - Toronto Raptors : 105-114
Los Angeles Lakers - Minnesota Timberwolves : 114-110

Vos réactions doivent respecter nos CGU.