NBA : Gobert cartonne mais Utah perd encore, Milwaukee écrase New York, Golden State toujours bonnet d'âne

NBA : Gobert cartonne mais Utah perd encore, Milwaukee écrase New York, Golden State toujours bonnet d'âne©Media365

Aurélien CANOT, publié le mardi 03 décembre 2019 à 08h14

Malgré un grand Rudy Gobert, Utah a subi une deuxième défaite de suite, lundi soir sur le parquet de Philadelphie, toujours invaincu chez lui. Milwaukee a atomisé New York.

Gobert cartonne pour rien

Auteur de l'un de ses meilleurs matchs de la saison, Rudy Gobert n'a pu éviter pour autant à Utah sa deuxième défaite consécutive (103-94), la quatrième en cinq matchs pour ce Jazz qui sonne faux ces derniers temps. Il faut dire que la tâche n'était pas des plus simples pour le pivot français et ses coéquipiers, en déplacement lundi à Philadelphie, qui avait tout gagné chez lui avant d'accueillir la franchise de Salt Lake City. Une série d'invincibilité à domicile (10 matchs, 10 victoires) qui s'est poursuivie avec le succès de la bande à Joel Embiid et Tobias Harris aux dépens des Mormons. Passé au travers la veille au même titre que toute son équipe à Toronto, Gobert a pourtant sorti le grand jeu toute la soirée (27 points, 12 rebonds, 3 contres. Auteur de l'un de ses meilleurs matchs de la saison, avec un double-double monstrueux qui lui a permis de contenir son vis-à-vis Embiid à 16 points à 5 sur 13 aux tirs et 11 rebonds, le meilleur défenseur de la Ligue a malheureusement pour lui été abandonné par les habituels autres leaders du Jazz Mitchell (18 points), Conley (7 points, 6 passes) et Bogdanovic (9 points). En face, en revanche, si Embiid n'a pas eu son apport habituel face à l'envergure du Saint-Quentinois, Tobias Harris (26 points, 9 rebonds) a, lui, été décisif.

Milwaukee écrase New York et reste intouchable

Bons derniers de la Conférence Est avec seulement quatre victoires à leur compteur, les Knicks ne se faisaient pas beaucoup d'illusions en se présentant sur le parquet de Milwaukee, invaincu depuis onze matchs et co-meilleur équipe de la Ligue avec les Lakers. Malheureusement pour eux, les New Yorkais, sans Frank Ntilikina, avaient raison de redouter ce déplacement chez les Bucks. Sans pitié pour la lanterne rouge, le leader de la Conférence Est et son chef de file Giannis Antetokounmpo, toujours aussi impressionnant (29 points, 14 rebonds), y compris à longue distance (3 sur 4) ont marché sur les Knicks. Après cinq minutes, l'avance des Bucks était déjà de 10 points face à des visiteurs complètement dépassés de nouveau (4 sur 24 aux tirs dans le premier quart-temps). Elle a grimpé à 27 longueurs à la pause pour se terminer sur un écart incroyable de +44 (132-88). L'une des plus larges victoires de l'histoire de Milwaukee et des deux frères Antetokounmpo (Thanasis a atteint les dix points pour la première fois depuis son arrivée dans le Wisconsin) quand les hommes de Big Apple, eux, avaient rarement subi pareille humiliation. A l'arrivée, les Vert et Blanc alignent un douzième succès (le neuvième en dix matchs à domicile). Depuis la saison 1981/82, ils n'avaient plus réussi une telle série.

Le bonnet d'âne jusqu'aux deux oreilles pour Golden State

Le duel des (très) mal classés, lundi soir entre Atlanta et Golden State, est venu confirmer qu'il n'y avait pas pire en NBA à l'heure actuelle que Golden State. Plus mauvaise équipe des deux conférences confondues, le double champion 2017 et 2018 qui n'en a plus que le nom aujourd'hui a enregistré une nouvelle déconvenue face aux Hawks (104-79), sans pitié pour ces Warriors toujours privés de leurs meilleurs joueurs. Lundi, les Californiens se sont présentés certes sans Stephen Curry et Klay Thompson, absents depuis la reprise, mais aussi D'Angelo Russell et même Draymond Green. Dans ces conditions, le seul Eric Paschall, encore étonnant (24 points, 9 rebonds, 6 passes à 9 sur 11 aux tirs dont 2 sur 2 à trois points), a un temps maintenu la tête de son équipe hors de l'eau. Les Warriors ont même mené (23-20 pour eux à la fin du premier quart-temps) avant de rapidement s'effondrer (29-17, 27-16 dans les deux suivants) sous les coup de butoir de Trae Young notamment (24 points, 7 passes). En quête d'une quatrième victoire cette saison depuis dix matchs, les Géorgiens renouent avec le succès. Golden State, lui, poursuit sa lente et longue traversée du désert.

NBA - SAISON REGULIERE
Lundi 02 Decembre 2019
Charlotte Hornets - Phoenix Suns : 104-109
>>> Stats de Nicolas Batum (CHA) : 11 minutes, 4 points (2 sur 2 aux tirs), 2 rebonds, 1 interception, 2 ballons perdus
>>> Elie Okobo (PHO) n'a pas joué

Philadelphia 76ers - Utah Jazz : 103-94
>>> Stats de Rudy Gobert (UTA) : 36 minutes, 27 points (11 sur 15 aux tirs), 12 rebonds, 2 passes, 2 contres, 1 ballon perdu, 2 fautes

Atlanta Hawks - Golden State Warriors : 104-79
Milwaukee Bucks - New York Knicks : 132-88
>>> Frank Ntilikina (NYK) n'a pas joué

Memphis Grizzlies - Indiana Pacers : 104-117
Sacramento Kings - Chicago Bulls : 106-113

Vos réactions doivent respecter nos CGU.