NBA - Décès Kobe Bryant : Shaquille O'Neal évoque son " petit frère " et fond en larmes

NBA - Décès Kobe Bryant : Shaquille O'Neal évoque son " petit frère " et fond en larmes©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mercredi 29 janvier 2020 à 13h32

Dans un émission hommage à Kobe Bryant mardi soir, Shaquille O'Neal a évoqué en larmes la relation qui le liait à son ancien coéquipier chez les Lakers et l'amour qu'il avait pour celui avec qui il a formé pendant huit ans l'un des tandems les plus marquants de l'histoire de la NBA.

Au lendemain du témoignage bouleversant de LeBron James, Shaquille O'Neal a lui aussi pleuré publiquement le décès de Kobe Bryant, disparu tragiquement dimanche à l'âge de 41 aux côtés de sa fille Gianna dans un crash d'hélicoptère. Avec le « Black Mamba », le « Shaq » avait formé pendant huit saisons chez les Lakers un incroyable tandem. Un duo dévastateur qui avait tout arraché sur son passage, avec trois bagues de champions glanées trois années de suite au début des années 2000 (2000, 2001 et 2002). Et si les deux hommes, qui ont longtemps joué au chat et à la souris sur fond de « je t'aime, moi non plus » ont été longtemps fâchés, ils avaient fini par se réconcilier. Et c'est en larmes que le colosse a rendu hommage à son tour mercredi dans une émission spéciale sur TNT Live à celui qu'il considérait comme son « petit frère ». Déjà endeuillé récemment par la perte de sa petite sœur, O'Neal n'a pas caché qu'il ne pouvait pas apprendre une plus triste nouvelle que celle que lui a annoncée l'un de ses neveux dimanche. Sur le coup, il a d'ailleurs refusé d'y croire. « Il m'a montré son téléphone, et je lui ai dit : ''Dégage ça de ma vue. '' On vit dans un monde où tout peut être truqué, avec des canulars... Je ne voulais pas y croire. Puis j'ai reçu un appel d'Ernie, puis de Charles, de Kenny... Tout le monde m'appelait, et on en a eu la confirmation. Je n'avais jamais ressenti une peine aussi profonde depuis longtemps. J'ai 47 ans. J'ai perdu mes deux grands-mères. J'ai perdu un tuteur, j'ai perdu ma sœur, et aujourd'hui, je perds mon petit frère. »

O'Neal : « J'ai vraiment perdu un frère »



Une douleur telle pour l'ancien pivot parti ensuite à Orlando qu'il en est tombé malade, malade notamment de ne pas avoir pu adresser un dernier mot à son ancien coéquipier. « Je ne vais pas bien. Je n'ai pas mangé, pas dormi. Je regarde toutes les cassettes. J'en suis malade. Ça va faire mal longtemps. J'ai un petit frère, mais j'ai vraiment perdu un frère. Notre relation était celle de frères. J'ai un frère (un vrai). On se bat tout le temps mais je l'aime. J'adore Kobe (de la même manière) (...) J'aurais aimé que nous communiquions plus. J'aimerais qu'il soit là. J'aimerais pouvoir lui dire quelque chose. J'aurais aimé prendre du temps et lui dire ''Je t'aime''. » Pour O'Neal, l'absence de Bryant va tout particulièrement peser lorsqu'il entrera au Hall of Fame. Un moment que le géant n'imagine pas sans le meilleur basketteur de l'histoire des Lakers selon lui. « On ne pourra pas faire des blagues. On ne pourra pas dire : ''Hey, j'ai eu cinq bagues, et tu n'en as eu que quatre !'' On ne pourra pas dire : ''Si nous étions restés ensemble, on aurait pu en gagner dix''. » Pour le « Shaq », aucun duo n'a en effet marqué l'histoire de la Grande Ligue comme Bryant et lui l'ont fait. « Nous sommes toujours le meilleur duo jamais créé. Cela ne changera jamais. Non seulement nous avons gagné trois championnats, mais nous les avons vraiment écrasés. »


O'Neal : « Sa mort va définitivement me changer »

De la même façon, le « Black Mamba » avait tout cassé en 2016 lors de son dernier match, face à Utah. Ce fameux soir qui l'avait vu manquer ses dix premiers tirs avant d'enquiller 60 points. C'est aussi le dernier jour où O'Neal et lui se sont parlés. Le basketteur superstar devenu consultant n'est pas prêt d'oublier cette conversation. « C'était au Staples Center, et je lui avais demandé de mettre 50 points, et il en avait mis 60. C'est la dernière fois que je lui ai parlé, j'aurais aimé le faire encore. Sa mort va définitivement me changer. » Et l'attrister à tout jamais.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.