NBA : Dallas contraint de rediffuser l'hymne américain

NBA : Dallas contraint de rediffuser l'hymne américain©Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mercredi 10 février 2021 à 21h59

Il n'y avait plus d'hymne avant les matchs de Dallas à l'American Airlines Center, depuis le début de la saison. La NBA s'est saisie du dossier, qu'elle avait elle-même cautionné d'une certaine manière, contraignant les Mavericks à obéir.



Mark Cuban, le truculent propriétaire des Dallas Mavericks, avait décidé de ne plus jouer l'hymne américain avant ses rencontres à domicile, s'engouffrant dans cette brèche laissée par la NBA : "Au vu des circonstances uniques de cette saison, les équipes sont autorisées à gérer leurs avant-matchs comme elles le souhaitent." La polémique venait de prendre de l'ampleur alors que c'était le cas depuis plusieurs semaines, déjà treize matchs de NBA et même lors de la présaison. Sauf qu'ESPN venait donc de le remarquer et de poser la question à Cuban, qui a confirmé cette décision. Le patron de la franchise texane avait prévenu Adam Silver, le boss de la NBA, ainsi que toutes les autres équipes, sans recevoir aucune désapprobation.

Mercredi, la Ligue aréagi et sermonné les Mavs, dans un communiqué du porte-parole (relayé par le Bleacher Report) : "Alors que les équipes recommencent à accueillir des spectateurs dans leurs salles, toutes les équipes joueront l'hymne national afin de respecter la politique historique de la Ligue." Cuban obéira, dès la réception d'Atlanta dans la nuit de mercredi à jeudi, mais a lui aussi réagi par un long communiqué.

"Nous respectons et avons toujours respecté la passion des gens pour leur hymne et notre pays, écrit le dirigeant. J'ai toujours mis ma main sur le coeur lors de l'hymne - peu importe où je l'entendais. Mais nous entendons aussi les voix de ceux qui ne se sentent plus représentés par cet hymne. Ils doivent aussi être respectés et entendus, or ils n'ont pas été entendus. Alors, espérons que ceux qui sont passionnés lorsque cet hymne est joué le soient autant d'entendre ceux qui estiment qu'il ne les représente plus."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.