NBA : Curry relance Golden State, Denver gagne le choc à Toronto

NBA : Curry relance Golden State, Denver gagne le choc à Toronto©Media365

Aurélien CANOT, publié le mardi 04 décembre 2018 à 08h26

Après six matchs de suite perdus en déplacement, Golden State a retrouvé le sourire sur le parquet d'Atlanta (128-111), où Stephen Curry (30 points) a remporté son premier match depuis son retour. Denver s'est imposé à Toronto (106-103) dans le choc de la nuit, tandis que les Clippers sont sortis vainqueurs d'un match ébouriffant face aux Pelicans (129-126).

Le leader de la Conférence Est et meilleure équipe de NBA de ce début de saison régulière face au premier de la Conférence Ouest. Difficile de faire plus au sommet que le choc de ce lundi soir à la Scotiabank Arena de Toronto, avec à l'arrivée la victoire de Denver sur le parquet des Raptors (106-103). Un succès estampillé une fois de plus Nikola Jokic, certes solidement épaulé par Jamal Murray (21 points), Javier Hernangomez et Malik Beasley (15 points pour les deux hommes, mais le second était remplaçant). Auteur d'un triple-double (23 points, 11 rebonds, 15 passes), le jeune pivot serbe des Nuggets était déjà pour beaucoup dans la nette avance de son équipe à la pause (59-47). Les Canadiens, portés notamment par Kawhi Leonard (27 points), Serge Ibaka (15 points) et Pascal Siakam (14) ont grignoté petit à petit leur retard, revenant même à hauteur de leur adversaire à sept secondes de la fin. Jokic a alors asséné le coup de grâce aux Raptors, avec trois lancers-francs juste avant le buzzer synonymes de victoire pour Denver, vainqueur là de son sixième match consécutif.

LA PERF' DE LA NUIT


Le New Orleans-Los Angeles Clippers de lundi soir sur le terrain du premier nommé a volé à haute altitude, et le mérite en revient aux deux équipes qui ont maintenu en permanence cette rencontre dans de très hautes sphères, avec plus de 125 points inscrits par les Pelicans comme par les Clippers, dont 77 dans la seule première mi-temps par Tobias Harris et ses coéquipiers, qui ont finalement eu le dernier mot (129-126). Une performance qui a permis aux dauphins de Denver à l'Ouest de tout de suite redémarrer une série après le coup d'arrêt de la veille à Dallas. Et si Harris a grandement contribué à ce seizième succès de la franchise de L.A, Danilo Gallinari (24 points) et Lou Williams (20 points) ont également apporté leur échot, au même titre dans une moindre mesure qu'Avery Bradley (15 points) et Montrzl Harrell (14 en sortie de banc). Du côté des Pelicans, une fois n'est pas coutume, le héros de la soirée ne se nomme pas Anthony Davis. Ce dernier a pourtant livré un match énorme une nouvelle fois, double-double à l'appui (23 points, 13 rebonds), mais Julius Randle (37 points) et Jrue Holiday, étincelant lui aussi lundi (32 points, 14 passes) ont relégué pour une fois leur habituel leader au tableau de marque dans l'ombre. Une passation de pouvoir le temps d'un soir qui n'a pas souri pour autant aux joueurs de la Nouvelle-Orléans.

L'HOMME DE LA NUIT


Pour son retour sur les parquets après neuf matchs sans jouer, Stephen Curry n'avait pas été d'une grande aide, samedi face à Detroit chez les Pistons. Mais lundi, lors de son deuxième match depuis son come-back, il a confirmé qu'il y avait bien une vie avec et sans lui pour Golden State. Auteur de 30 points, le meneur vedette des Warriors a été le grand artisan du carton des Californiens à Atlanta (128-111), permettant ainsi aux doubles champions en titre toujours maintenus hors du podium à l'Ouest par Denver, les Clippers et OKC de renouer avec le succès en déplacement après six défaites consécutives. Curry, encore irrésistible sur les shoots de loin (10 sur 17 aux tirs, 6 sur 10 à trois points) face au dernier de la Conférence Est, a donné le ton d'entrée, en se chargeant d'inscrire plus de la moitié (18) des points marqués par son équipe dans un premier quart-temps (34-17) annonciateur de la suite de la soirée. Et comme "l'assassin au visage d'ange" ne fait jamais les choses à moitié, lorsqu'il brille, il entraîne de surcroît généralement dans son sillage ses deux compères All Star Kevin Durant et Klay Thompson. Lundi, les deux autres membres du Big Three des Warriors ont même fait presque jeu égal avec la star maison, avec 28 points pour le premier et 27 (3 sur 5 à trois points) pour l'autre "Splash Brother" face aux Hawks de John Collins (24 points, 11 rebonds) et Trae Young (20 points). Place maintenant à un déplacement à Cleveland qui marquera les retrouvailles entre les deux finalistes des quatre dernières éditions. Mais sans LeBron James, la confrontation risque de manquer de piment.

LE FRANÇAIS DE LA NUIT


Frank Ntilikina disparu des radars du côté de New York, Timothé Luwawu-Cabarrot contraint depuis plus longtemps encore d'assister au match du Thunder depuis le banc sans avoir la chance de participer, tous les espoirs français reposaient lundi soir sur Ian Mahinmi. En déplacement au Madison Square Garden avec Washington, le pivot frenchy des Wizards a passé une bonne soirée sur le plan collectif, puisque son équipe, grâce bien évidemment à Bradley Beal (27 points) et John Wall (18 points, 15 passes), s'est imposé sur le parquet des Knicks (110-107). En revanche, d'un point de vue personnel, cela a encore été un peu la soupe à la grimace pour l'ancien intérieur des Indiana Pacers. Ce dernier a dû en effet se contenter de cinq minutes de jeu en tout et pour tout. Pour ne rien arranger, il a manqué les deux tirs qu'il a tentés. Et ce ne sont pas ses deux maigres rebonds qui ont racheté sa soirée.

LE TOP 10 DE LA SOIREE




NBA - SAISON REGULIERE
Lundi 03 Decembre 2018
Detroit Pistons - Oklahoma City Thunder : 83-110
>>> Timothé Luwawu-Cabarrot (OKC) n'a pas joué

Brooklyn Nets - Cleveland Cavaliers : 97-99
New York Knicks - Washington Wizards : 107-110
>>> Frank Ntilikina (NYK) n'a pas joué
>>> Stats de Ian Mahinmi (WAS) : 5 minutes, 0 point (0 sur 2 aux tirs), 2 rebonds

Toronto Raptors - Denver Nuggets : 103-106
Atlanta Hawks - Golden State Warriors : 111-128
New Orleans Pelicans - Los Angeles Clippers : 126-129
Minnesota Timberwolves - Houston Rockets : 103-91

Vos réactions doivent respecter nos CGU.