NBA - Cleveland : Finalement, ce n'est pas Ntilikina que LeBron voulait tacler...

NBA - Cleveland : Finalement, ce n'est pas Ntilikina que LeBron voulait tacler...©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le lundi 13 novembre 2017 à 23h33

Auteur d'une petite phrase sur la dernière Draft qui a créé le buzz, notamment en France et à New York, LeBron James est revenu sur ses propos et a affirmé qu'il ne voulait pas tacler Frank Ntilikina mais Phil Jackson, l'ancien président des Knicks.

« Ça va faire les gros titres mais Dennis Smith Jr. devrait être aux Knicks. Les Knicks ont fait l'impasse sur un très bon joueur, et Dallas a récupéré un diamant brut. » Samedi, après le match Cleveland - Dallas (111-104), LeBron James n'avait pas tari d'éloges sur le meneur des Mavericks Dennis Smith Jr, et adressé, sans le citer, un petit tacle au Français Frank Ntilikina, qui avait été choisi juste avant par les Knicks lors de la dernière Draft, en huitième position. Mais contrairement à ce que tout le monde avait pensé, c'est à Phil Jackson, l'ancien président des Knicks licencié juste après la Draft, que le « Choosen One » s'adressait. C'est en tout cas ce qu'il a expliqué ce lundi, à quelques heures du match... New York - Cleveland (qui marquera également le retour à la compétition d'un autre Français, qui a souvent eu des problèmes avec LeBron James, Joakim Noah).
LeBron James : « Je ne voulais pas casser Frank »
« Je ne voulais pas casser Frank, pour tous ceux qui aiment bien les controverses ici, à New York. Je disais juste ce que j'ai ressenti sur Dennis Smith Jr., ce que j'ai vu à la Draft, parce que je pensais qu'il était un bon complément de Porzingis, a déclaré le triple champion NBA. Ça ne veut pas dire que Frank n'est pas un bon choix. Je ne l'ai pas beaucoup vu jouer mais je le connais par mon meilleur ami (Romeo Travis, qui joue aujourd'hui au Mans, ndlr), qui a joué avec lui ces dernières années. (...) C'était clairement un tacle contre Phil Jackson, c'est certain. Ce n'était pas pour casser Frank. Je pensais juste aux dirigeants des Knicks, à Phil Jackson, au talent de Dennis Smith Jr. et à Kristaps Porzingis. C'est tout. (...) Il ne s'agit pas de critiquer l'autre gars mais de dire ce qu'on voit. Voilà mes clarifications pour tous ceux qui vivent dans leur monde et Enes Kanter, qui a toujours un truc à dire... ». Le pivot turc avait en effet réagi à la déclaration de LeBron James en tweetant « N'importe quoi, on aime ce qu'on a ici, merci ! ». LeBron James et Frank Ntilikina auront peut-être l'occasion d'en discuter de vive voix ce lundi au Garden...

 
0 commentaire - NBA - Cleveland : Finalement, ce n'est pas Ntilikina que LeBron voulait tacler...
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]