NBA : Clap de fin pour Nowitzki et Wade

NBA : Clap de fin pour Nowitzki et Wade©Media365
A lire aussi

Gabriel Vanhoutte, publié le mercredi 10 avril 2019 à 12h20

Au terme d'une ultime sortie à domicile avec les Mavericks couronnée d'un succès (120-109), mardi contre Phoenix, Dirk Nowitzki a officialisé sa retraite et fait ses adieux à son public après 21 saisons, 31 540 points, un titre de MVP et un sacre de champion NBA, le tout sous les couleurs texanes. Après une longue séquence de cinq minutes en hommage à sa somptueuse carrière, l'ailier allemand s'est exprimé, non sans émotion, devant des fans éternellement dévoués. Après une nouvelle performance XXL pour lui aussi, avec 30 points à son compteur contre Philadelphie, Dwayne Wade a lui aussi vécu sa dernière soirée à domicile mardi soir, après 17 années en NBA dont 15 à Miami. Là aussi avec une certaine émotion, le mythique n°3 du Heat s'est adressé à la foule de l'American Airlines Arena à l'issue de la rencontre.


Nowitzki officialise sa retraite

Dernière valse à Dallas. Mardi soir, Dirk Nowitzki a fait ses adieux aux Mavericks au terme d'une ultime danse sur le parquet de l'American Airlines Center (victoire 120-109 contre Phoenix). Après un nouveau récital (30 points) sur ses terres, l'Allemand s'est adressé, non sans émotion, à son public, éternellement dévoué après 21 saisons passées dans le Texas par l'ailier légendaire. « C'est mon dernier match à la maison... » a-t-il commencé seul sur son parquet, avant d'être longuement coupé par une standing-ovation amplement méritée pour celui qui aura inscrit 31 540 points, remporté un titre de MVP et glané un sacre NBA avec les Mavericks.


Nowitzki : « Je vous ai embarqués dans une sacrée aventure... »

« Je crois que mes techniques de respiration du yoga ne fonctionnent pas... » La blague, initiée par le célèbre n°41, n'aura pu l'empêcher d'avoir les yeux embués au moment d'un adieu déchirant. « Je vous ai embarqués dans une sacrée aventure, avec beaucoup de hauts et bas et dans lesquels vous étiez toujours là à mes côtés, je garde ça avec moi », a lancé le futur retraité avant de remercier le public, sa famille, la franchise et ses coéquipiers d'hier et d'aujourd'hui. Nowitzki a conclu en se disant « sans voix », rien qu'à l'idée de repenser à cette « aventure incroyable. »

Un hommage en grande pompe que lui a rendu sa franchise et son propriétaire Mark Cuban, qui a promis d'ériger pour le "Wunderkind" « la plus énorme et la plus impressionnante statue jamais vue devant la salle. » Une cérémonie savamment orchestrée qui s'est tenue devant un parterre de légendes, avec cinq invités de marque aux premières loges notamment : Charles Barkley, Shawn Kemp, Larry Bird, Scottie Pippen et Detlef Schrempf. « C'est incroyable d'avoir mes héros ici aujourd'hui (...) J'ai grandi avec vous pour idoles », n'a pu caché celui qui a fait ses adieux au public de Dallas mardi mais raccrochera officiellement jeudi à l'occasion d'un ultime déplacement cette fois, à San Antonio.


Nowitzki, pionnier de la conquête de l'Ouest

Une seconde cérémonie se tiendra pour le retrait du célèbre n°41, numéro fétiche du « Wunderkid » lors de son aventure aux Etats-Unis. Une mesure justifiée, car en traversant l'Atlantique, le natif de Wurtzbourg a changé le destin des Européens en Europe. Pionnier de la conquête de l'Ouest, Dirk Nowitzki aura été le premier représentant du Vieux Continent à devenir MVP de la ligue, en 2007, avant de devenir champion quatre ans plus tard. Vingt-et-une saisons après son arrivée dans le Texas, l'Allemand restera également comme le sixième meilleur scoreur de l'histoire de la NBA, dépassant le mythique Wilt Chamberlain. Jeudi face aux Spurs, Nowitzki refermera définitivement le livre de son histoire dans la ligue. Une œuvre gravée en lettres d'or que les Mavericks ne cesseront jamais de bichonner.

Clap de fin pour Wade

Le temps d'un soir, le « Dade County » (comté de Miami, ndlr) est devenu le « Wade County ». Après 17 années en NBA dont 15 passées sous les couleurs de Miami, Dwayne Wade a vécu à 37 ans mardi soir la dernière soirée de sa carrière sur le parquet de l'American Airlines Arena. Auteur d'une dernière performance phénoménale, avec 30 points inscrits en 35 minutes de jeu (victoire du Heat, 122-99), l'ex-membre du Three Peat de luxe qu'il composait en Floride avec LeBron James et Chris Bosh a été dignement célébré par son public. A l'issue de cette ultime sortie à domicile dans cette salle qui lui est si chère, « D-Wade »  n'a pas manqué d'adresser avec émotion ses remerciements et sa dévotion à une franchise et à des fans auxquels il est lié à vie. « C'est aussi simple que ça : Wade County, je t'aime ! », a hurlé le numéro 3 dans un moment de communion rare, et avec beaucoup de peine pour le joueur pour contenir ses émotions et ses larmes.


Wade : « Cette ville vaut tout pour moi »

Pour le jubilé de son héros, le Heat avait vu les choses en grand, il faut le dire. Sur un parquet envahi de maillots floqués à l'effigie du héros de la soirée et superstar de la franchise, « D-Wade », aussi inspiré au micro que ballon en main pour l'occasion, a poursuivi. : « Ça valait tout pour moi. Venir ici, être aimé, trouver une maison et y grandir. Je crois que c'est le plus important. Cette ville m'a laissé grandir. J'espère qu'ils sont fiers de ce qu'ils m'ont aidé à devenir (....) Ce sera toujours ma maison. Vous allez me faire pleurer, je vous aime tous. Je suis reconnaissant pour ce moment, pour cette saison. Je vous remercie d'avoir dansé avec moi cette année (...) Je vous remercie pour tout votre amour » a finalement concédé le mythique Dwyane Wade, qui baissera définitivement le rideau jeudi à Brooklyn sur seize années d'une carrière exceptionnelle.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.