NBA : Clap de fin pour Joakim Noah !

NBA : Clap de fin pour Joakim Noah !©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le lundi 01 mars 2021 à 19h45

Trois mois après que son agent a laissé entendre que son protégé ne refoulerait plus les parquets, Joakim Noah a annoncé lundi qu'il avait bien décidé de mettre un terme à sa carrière, à 36 ans. Clap de fin pour l'un des meilleur joueurs français qu'ait connus la NBA.


Clap de fin pour Joakim Noah. C'était dans l'air depuis le mois de décembre dernier et les déclarations de l'agent du joueur à propos de l'avenir sur les parquets de ce dernier, c'est désormais officiel : à 36 ans, « Jooks » a décidé de tirer sa révérence.The Athletic (Shams Charania) confirme ce lundi que le Français débarqué en NBA en 2007 avant d'y bâtir au fil des années l'un des plus beaux palmarès sur le plan individuel de tous nos représentants que la ligue nord-américaine ait connus dans son histoire avait décidé d'en rester là. Plus exactement, le pivot né à New York et possédant la double nationalité française et américaine pourrait avant de prendre officiellement sa retraite signer un ultime contrat d'un... jour en faveur de Chicago, comme l'avait fait Paul Pierce lors d'une dernière pige à Boston. Ces Bulls qui avaient drafté le double champion NCAA avec l'université de Florida en 9eme position du 1er tour de la draft 2007. Les portes de la NBA venaient alors de s'ouvrir pour celui qui allait passer neuf ans dans l'Illinois, et y laissé une trace indélébile.

Noah stratosphérique en 2014 !

C'est d'ailleurs à Chicago que le fils de Yannick Noah a écrit les plus belles pages de son fabuleux chapitre en NBA. En particulier lors d'une année 2014 de tous les records pour le Frenchy, élu meilleur défenseur de la Ligue et qui avait été retenu également cette saison-là dans le cinq majeur de NBA. Monstrueux à l'époque (il tournait à 13 points, 11 rebonds, 5 passes, plus d'un contre et plus d'une interception par match), le médaillé d'argent de l'Euro 2011 avec les Bleus pour l'une de ses rares aventures en équipe de France (22 sélections) avait même frappé en 2014 (4eme) aux portes du podium pour le titre de MVP, remporté cette année-là par Kevin Durant devant LeBron James et Blake Griffin. Deux fois All Star (en 2013 et 2014) du temps de ses plus belles années, à Chicago, Noah n'a jamais réussi en revanche à se mettre au diapason de ses performances chez les Bulls dans les autres franchises où il est passé ensuite, à savoir New York, Memphis et les Clippers, où cet intérieur au fort tempérament (ses clashs à répétition avec LeBron James en attestent) n'aura jamais réussi réellement à se faire une place. Chez les Bulls en revanche, les barrières n'avaient pas résisté bien longtemps au Français, considéré par les fans de la franchise comme l'un des meilleurs joueurs de l'après-Jordan.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.