NBA : Charlotte tombe de haut à Cleveland, Houston refroidit Denver

NBA : Charlotte tombe de haut à Cleveland, Houston refroidit Denver©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mercredi 14 novembre 2018 à 07h27

En déplacement à Cleveland, dernier à l'Est et qui n'avait gagné qu'un match avant mardi, Charlotte a pris l'eau (113-89). Un naufrage auquel n'ont pas échappé les deux Français des Hornets Nicolas Batum (11 points) et Tony Parker (9 points). Deux jours après sa victoire contre Indiana, Houston a confirmé qu'il allait mieux en s'imposant à Denver (109-99) face à des Nuggets méconnaissables par rapport au début de saison. Enfin, Golden State a relevé la tête face à Atlanta (110-103) après sa défaite de la veille face aux Clippers. Les Warriors ont toutefois peiné.

Parker, Batum et les Hornets tombent de haut. Il fût un temps - celui de LeBron James - où perdre contre Cleveland n'avait rien d'humiliant. C'était même presque logique. Ce temps est révolu depuis que le taulier a quitté l'Ohio. Et aujourd'hui, une défaite face aux Cavs est presque honteuse. Malgré un changement très rapide d'entraîneur, le dernier de la Conférence Est n'affichait d'ailleurs qu'une seule petite victoire à son compteur - contre l'avant dernier de la Conférence Atlanta - pour onze défaites avant d'accueillir Charlotte mardi soir. Et là, ce que les Hornets n'avaient même pas imaginé dans leurs pire cauchemars est arrivé : non seulement la franchise de Caroline du Nord est devenue la deuxième équipe à mordre la poussière face à ces Cavs qui n'en ont plus que le nom, mais elle a en plus subi une très lourde déconvenue (113-89). L'une des plus sévères cette saison de Charlotte, repassé à l'équilibre (7v - 7d) après cette déculottée prise à la Quicken Loans Arena. Rien n'a fonctionné mardi soir à Cleveland pour Nicolas Batum, Tony Parker et leurs coéquipiers, à la rue dès le premier quart-temps (38-23). Avec seulement 7 points et un terrible 2 sur 16 aux tirs, Kemba Walker a le premier touché le fond, mais nos deux Français ne sont pas non plus sorti grandis de cette sale soirée. Batum a dû ainsi se contenter de 11 points, avec là aussi une adresse laissant à désirer (5 sur 12, dont 1 sur 4 à trois points), 5 rebonds et 3 passes, quand "TP", avec 9 points (4 sur 10 aux tirs, 0 sur 3 à trois points), 4 rebonds, 1 passe et 1 contre, a rendu une copie à des années lumières de ses 24 points face à Detroit au match précédent. Du côté des Cavs, si Jordan Clarkson a livré un match saisissant en sortie de banc (24 points, 5 rebonds, 2 passes), Tristan Thompson (11 points) a marché sur les Hornets, avec notamment 21 rebonds, dont 8 offensifs.



"Il y aura des jours meilleurs", espère le community manager des Hornets après cette claque à Cleveland. Celui de Denver doit croiser lui aussi les doigts pour que ses protégés réagissent au plus vite, après le quatrième revers de rang des Nuggets, à domicile contre Houston (109-99). Certes, les Rockets vont mieux. Ils l'avaient d'ailleurs déjà prouvé dimanche face à Indiana. Mais cela n'explique pas pour autant comment cette équipe de Denver qui avait entamé le championnat en boulet de canon (9 victoires sur ses 10 premiers matchs) et était même restée longtemps invaincue a subi mardi face aux Texans sa quatrième défaite consécutive. Le pire c'est qu'un quart-temps, le premier (32-21), a suffi à Houston pour asseoir sa domination sur Monte Morris (19 points en sortie de banc) et ses coéquipiers, méconnaissables par rapport au début de saison. Venus à huit dans le Colorado, les Rockets ont brillé collectivement, avec six joueurs à plus de dix points sur ces huit ayant fait le déplacement, et des leaders qui ont tous répondu présent. Clint Capela, meilleur marqueur de ce match, a ainsi compilé 24 points et 9 rebonds. Chris Paul a lui aussi signé une très belle performance d'ensemble, avec 21 points, 5 rebonds et 4 passes. Seul joueur sur le parquet mardi à réussi un double-double avec le pivot serbe des Nuggets Nikola Jokic (14 points, 12 rebonds), James Harden (22 points, 11 passes) est sorti de sa boîte après la pause. La superstar des finalistes de la saison dernière à l'Ouest avait en effet regagné les vestiaires avec seulement 3 petits points à son compteur.


Dans le troisième match au programme de cette nuit, Golden State a profité de la venue d'Atlanta pour relever la tête après sa désillusion de la veille, à Los Angeles face aux Clippers. Mais ces Warriors toujours privés de Stephen Curry ont dû attendre les dernières minutes de la rencontre pour venir à bout (110-103) de l'avant-dernier de la Conférence Est. Il a même fallu un superbe passage (17-2) dans le troisième quart-temps des doubles champions en titre, menés de trois points à la pause (52-49) et relégués à cinq longueurs un peu plus tard (58-53) pour se mettre à l'abri d'une nouvelle désillusion. Auteur d'un triple-double la veille au Staples Center, Kevin Durant a le premier sorti son équipe de ce faux-pas qui se profilait. Mais si "KD" a marqué 29 points (6 rebonds, 3 passes, 2 interceptions, 1 contre), il a aussi manqué un nombre assez incroyable de shoots (9 sur 23 seulement, 0 sur 3 à trois points). Un peu plus adroit (8 sur 19, 3 sur 7 de loin), Klay Thompson (24 points, 5 rebonds, 4 passes, 3 interceptions) a lui aussi grandement contribué à cette douzième victoire du leader à l'Ouest.




NBA - SAISON REGULIERE
Mardi 13 Novembre 2018
Cleveland Cavaliers - Charlotte Hornets : 113-89
>>> Stats de Nicolas Batum (CHA) : 29 minutes, 11 points (5 sur 12 aux tirs, dont 1 sur 4 à trois points), 5 rebonds, 3 passes, 2 ballons perdus, 3 fautes
>>> Stats de Tony Parker (CHA) : 16 minutes, 9 points (4 sur 10 aux tirs, dont 0 sur 3 à trois points), 4 rebonds, 1 passe, 1 contre

Denver Nuggets - Houston Rockets : 99-109
Golden State Warriors - Atlanta Hawks : 110-103

Vos réactions doivent respecter nos CGU.