NBA : Carter officialise sa retraite

NBA : Carter officialise sa retraite©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, publié le jeudi 25 juin 2020 à 17h46

C'était malheureusement logique, et il s'était presque déjà fait à l'idée lui-même : Vince Carter ne foulera plus les parquets de NBA, ainsi qu'il vient de le confirmer jeudi, puisque les Hawks ne joueront plus cette saison.



Cette fois, c'est sûr : « Ma carrière est officiellement terminée », vient d'annoncer Vince Carter sur son podcast. Privé de la fin de saison régulière à huis clos, à Orlando (Disney World), Atlanta faisant partie des équipes trop mal classées pour être retenues, « Air Canada » tire sa révérence à 43 ans. Au moment de l'arrêt lié au coronavirus, le dunkeur légendaire le sentait déjà : « Je suis content d'être revenu comme ça, à la fin. Si ça se termine là, on en parlera longtemps et le m'en souviendrai toujours. Ce sera bizarre, mais cool. » Le 12 mars, à la fin de la prolongation d'Atlanta - New York, les supporters avaient exigé son retour sur le parquet, la suspension de tous les futurs matchs de NBA ayant alors été décidée durant cette rencontre.

Pierce : « Merci de m'y avoir fait penser »

« J'ai entendu les fans l'acclamer, avait alors raconté l'entraîneur Lloyd Pierce à Associated Press. J'étais toujours en train d'essayer de gagner un match, mais c'était un moment irréel. Merci à eux de m'y avoir fait penser. » Grand bien leur en a donc pris... Premier basketteur à jouer sur quatre décennies, Vince Carter est aussi le troisième meilleur marqueur de NBA en activité avec 25 728 points, derrière LeBron James (34 087) et Carmelo Anthony (26 314). Symbole de la naissance des Raptors, où il est resté de 1998 à 2005 avant de poursuivre aux Nets (2005-2009), à Orlando (2009-2011), Phoenix (2011), Dallas (2011-2014), Memphis (2014-2017), Sacramento (2017-2018) et Atlanta (2018-2020), il est presque unanimement considéré comme le meilleur dunkeur de l'histoire de la NBA.


Vainqueur d'un concours mémorable en 2000 lors du All-Star Game, il avait aussi marqué la France lors des Jeux Olympiques de la même année, à Sydney, en dunkant sur la tête de Frédéric Weis et ses 2,18 m lors des poules (les Américains avaient ensuite retrouvé et battu les Bleus en finale).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.