NBA : Batum se confie sur les moments très durs qu'il a vécus à Charlotte

NBA : Batum se confie sur les moments très durs qu'il a vécus à Charlotte©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le jeudi 13 octobre 2022 à 18h53

Dans l'émission En aparté sur Canal+, Nicolas Batum est revenu sur sa période difficile vécue lorsqu'il était à Charlotte, liée au décès de son père lorsqu'il était très jeune et à sa propre paternité.


C'est un Nicolas Batum émouvant qui a participé à l'émission En Aparté sur Canal+ cette semaine. Si le joueur des Los Angeles Clippers a évoqué son contre légendaire en demi-finales des Jeux Olympiques de Tokyo contre la Slovénie, Paris 2024 ou encore son amour pour Michael Jordan, il est également revenu sur le drame de sa vie, le décès de son père en 1991 d'une rupture d'anévrisme, et ses conséquence 25 ans plus tard, lorsqu'il est devenu père à son tour. « Mon père est décédé sur un terrain de basket quand j'avais deux ans et demi. J'étais dans les tribunes avec ma mère, j'ai encore des souvenirs de ça, quelques flashs. (...) Le sujet a été difficile à aborder une fois que je suis devenu papa à mon tour, en 2016. Pendant la première année, ça a été compliqué pour moi. Jusqu'à ce que mon fils ait 3 ans, j'ai vécu un petit enfer. Même pour aller jouer, c'était très dur. Quand je partais aux matchs, je pensais que je n'allais pas rentrer. Je pensais que la même chose allait m'arriver, que j'allais les laisser. Parfois je disais à ma femme de ne pas venir aux matchs, car je ne voulais pas les voir dans les tribunes. Je faisais un mimétisme, et ça a été très dur pour moi psychologiquement. Je ne l'ai pas forcément raconté partout, mais jusqu'à ce qu'il ait 3 ans, ça a été très très dur. Et c'était quasiment en même temps que mes années difficiles à Charlotte. J'avoue, avant de partir pour certains matchs, j'étais en pleurs chez moi, je pensais que je n'allais pas rentrer. »

Batum : "Je suis content d'être ce qui m'a le plus manqué"

Nicolas Batum a porté le maillot de Charlotte d'octobre 2015 à novembre 2020, la fin de l'aventure chez les Hornets s'avérant catastrophique, puisqu'il a été écarté par son coach toute la fin de la saison 2019-20 (celle stoppée par le covid), et a finalement été coupé en novembre. Désormais à Los Angeles, Nicolas Batum revit sur et en dehors du terrain et profite de ses deux enfants (Nayeli est née en janvier 2021), en jouant notamment au basket avec son aîné. « Mon fils est à fond dans le basket, et ça me fait plaisir de partager ça avec lui. Ce que je dis toujours, c'est que je suis content d'être ce qui m'a le plus manqué. Moi, quand je jouais chez moi avec mon petit panier, j'étais tout seul, mon père n'était pas à côté de moi, pour jouer, pour rigoler. » Le petit Ayden marchera-t-il dans les pas de son papa ? Rendez-vous dans quelques années...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.