NBA - Antetokounmpo : " L'ambiance ressemble à celle d'un All-Star Game "

NBA - Antetokounmpo : " L'ambiance ressemble à celle d'un All-Star Game "©Media365
A lire aussi

Nicolas Kohlhuber, publié le jeudi 23 janvier 2020 à 19h05

Giannis Antetokounmpo évoque l'atmosphère spéciale qui entoure ce match délocalisé dans la Capitale française.

Un match de saison régulière en Europe, c'est forcément spécial. Comment l'abordez-vous ?
On en parlait avec mon frère (Thanasis Antetokounmpo, qui défend également les couleurs de Milwaukee et est présent à Paris lui aussi). C'est vraiment difficile. D'habitude, se rendre à Paris est synonyme de vacances. Mais avec toute l'excitation autour de ce match, les médias... Ca ressemble plus à un All-Star Break. Sauf que c'est la saison régulière, on a un boulot à accomplir : gagner ce match. On doit travailler, rester concentré, prendre soin de nos corps et ne penser qu'à ce match.

Comment s'est passée l'adaptation à un voyage en Europe pendant la saison régulière ?
L'adaptation s'est bien passée. Évidemment, on a eu du mal à dormir, mais le staff nous a aidé autant que possible. Il nous a donné du repos avec un jour libre notamment ce mercredi. Tout est fait pour que l'on puisse récupérer et être en forme.

Est-ce que les gens vous reconnaissent dans la rue ?
Malheureusement, on n'a pas eu beaucoup l'occasion de marcher dans les rues de Paris, mais les gens me reconnaissent. C'est marrant, ça fait partie de l'expérience. J'adore être à Paris. Il y a quelques années, j'étais venu avec ma copine. On se baladait, personne ne me reconnaissait à l'époque. On avait visité la Tour Eiffel, on avait eu l'occasion de profiter. Ca n'arrivera pas là, mais on sent qu'on baigne dans une culture qui est incroyable. L'ambiance est vraiment différente. J'aime Paris et je vais revenir.

« Je joue souvent à FIFA, et toujours avec le PSG »

Vous avez visitez le Parc des Princes, qu'est-ce qu'il représente pour vous ? Êtes-vous un fan de foot ?
Oui, je suis intéressé par le foot. Je supportais Arsenal quand j'étais enfant. Mon père y a joué et moi aussi de 9 à 12 ans. C'est après que j'ai commencé le basket. Je joue souvent à FIFA et toujours avec le PSG, je m'y suis mis avec Zlatan (Ibrahimovic). Il y a cinq ans, je suis allé à Stamford Bridge. Quand on m'a parlé d'aller au Parc des Princes j'ai tout de suite dit oui. Malheureusement, on n'a pas eu l'occasion de voir les joueurs, mais on a aimé. On a découvert l'histoire du stade, on était dans le vestiaire, on a joué un peu. C'était vraiment sympa.

Ce match permet à la NBA de continuer son internationalisation. En tant que Grec originaire du Nigeria, vous considérez-vous comme un symbole de l'internationalisation du basket ?
C'est sûr, je suis un des joueurs qui représentent le plus l'internationalisation de la Ligue, mais il y en a beaucoup d'autres actuellement ou dans l'histoire. La NBA fait un bon boulot pour y arriver, il y a eu les matchs à Londres et maintenant, on joue à Paris, un potentiel rendez-vous annuel. Jouer dans différents pays permet d'exporter la joie du basket au monde entier. C'est bien que la NBA se rapproche des gens en donnant accès à son basket au monde entier.

Propos recueillis à l'AccorHotels Arena par N.K

Vos réactions doivent respecter nos CGU.