NBA : Aldridge aux Nets !

NBA : Aldridge aux Nets !©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365, publié le samedi 27 mars 2021 à 23h28

Mais où s'arrêtera Brooklyn ? LaMarcus Aldridge, libre depuis quelques jours après avoir quitté les San Antonio Spurs, va s'engager avec les Nets, ce qui offre une équipe assez démentielle à leur jeune coach Steve Nash.

Incroyable revirement dans le dossier LaMarcus Aldridge. Alors qu'on continuait d'attendre le dénouement concernant le géant des Spurs, libéré par la franchise de San Antonio dans le cadre d'un "buyout" (une sorte d'arrangement à l'amiable), on attendait éventuellement celui-ci du côté des Lakers, du Heat ou des Clippers... Mais les discussions s'éternisaient. Ce qu'il ne faut pas faire, depuis un certain temps, avec les Nets. Ni une, ni deux, la franchise de Brooklyn n'a pas tergiversé, évidemment bien aidée sans aucun doute par le joueur lui-même : c'est bien dans l'autre équipe de New York que LaMarcus Aldridge va poursuive sa carrière, d'après les informations toutes fraîches d'ESPN et sa référence Adrian Wojnarowski.

Un effectif de plus en plus dingue

L'effectif de Brooklyn devient de plus en plus dingue : en plus de Kevin Durant, Kyrie Irving et DeAndre Jordan, récupérés depuis la saison dernière - le premier nommé n'est redevenu disponible que cette saison après sa longue blessure au tendon d'Achille subie avec les Warriors, lors des Finales en 2019, mais ne reprend qu'avec parcimonie en attendant les playoffs -, James Harden est arrivé il y a quelques mois en provenance de Houston.


Et ce mois-ci, après s'être adjoint les services de Blake Griffin qui se contentera largement de faire le sixième homme de luxe dans cette équipe monstrueuse, voilà donc LaMarcus Aldridge... et ce n'est peut-être pas fini ! En effet, il reste encore une place autorisée aux Nets pour bénéficier d'un nouveau joueur libre. Andre Drummond, parti de Cleveland, semble le candidat idéal, même si là encore les Lakers feraient figure de favoris. Mais on l'a compris, il ne faut plus jurer de rien... Deuxièmes à l'Est, bien calés entre les 76ers et les Bucks, les Nets ne font bien sûr plus mystère de leurs ambitions.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.