NBA : A la découverte du nouveau phénomène du basket français, Frank Ntilikina

NBA : A la découverte du nouveau phénomène du basket français, Frank Ntilikina©Media365

Ionim Fournier, publié le jeudi 22 juin 2017 à 19h14

Il fêtera ses 19 ans dans quelques jours, le 28 juillet prochain. Pourtant, le jeune Frank Ntilikina affiche déjà un palmarès que beaucoup de joueurs aimeraient posséder. Mais qui est-il vraiment ?

Champion d'Europe de U16 en 2014, champion d'Europe de U18 en 2016, MVP de la compétition et titulaire dans l'équipe-type du tournoi le tout sous les couleurs de l'équipe de France, drafté par les New York Knicks au premier tour de la Draft NBA (8eme position), meilleur espoir du championnat en 2016, et toujours en lice pour décrocher le titre de champion de France avec le SIG Strasbourg, qui jouera le 5e et dernier match des finales vendredi soir face à Chalon. Mais qui est Frank Ntilikina, future star du basket outre-Atlantique, et nouvelle coqueluche du basket français ? On s'est penché sur le phénomène « Ntiti ».

Ces dernières années, la plus grande star du basket Tricolore se nomme Tony Parker. Et il semble avoir un digne successeur en la personne de Frank Ntilikina. Les deux joueurs présentent de nombreux points communs. A l'instar du champion français, Ntilinka est né en Belgique, à Ixelles plus précisément. Ses parents, d'origines Rwandaises, déménagent à Strasbourg lorsqu'il a 3 ans. Comme Tony Parker, le jeune ixellois joue au poste de meneur de jeu, bien qu'il soit plus grand que son aîné (1,96 m contre 1,88 m). Comme « TP », le Strasbourgeois a choisi les couleurs de l'équipe de France pour sa carrière internationale. Un choix qui lui réussit pour l'instant. Les deux joueurs ont également été MVP du championnat d'Europe U18. Et comme le joueur des Spurs de San Antonio, le numéro 22 du SIG a été drafté au premier tour de la Draft NBA. A une bien meilleure position cependant que Parker, puisque ce dernier avait été choisi en 28e position en 2001. Désormais chez les New York Knicks, le 8eme de la Draft 2017 devient ainsi le français drafté le plus haut de l'histoire, devant Joakim Noah, 9eme en 2007.

Pourtant observé de toute part par les recruteurs NBA cette saison, Frank Ntilikina a su garder la tête froide tout au long de l'année. Et ainsi continuer à progresser sereinement. En dehors du terrain, le jeune meneur du SIG est d'un naturel réservé, voir assez timide. Il reste cependant un élément important du vestiaire, que ses coéquipiers apprécient énormément. Avec plus de soixante-dix matchs chez les pros, à 18 ans seulement, Ntilikina affiche une certaine forme de caractère, qui impressionne. « Frank est un garçon qui est extrêmement mature, c'est le terme qui revient tout le temps » confiait Olivier Mazet, son agent, au site Basket USA. Le jeune Tricolore est d'ailleurs assez bien entouré, aussi bien en club, qu'en sélection mais également dans son environnement familial. Son coach à Strasbourg cette saison, le sélectionneur de l'Equipe de France Vincent Collet, loue lui aussi la maturité de son protégé et avoue même qu'il aurait bien aimé garder son joueur une saison supplémentaire.

Alors que la NBA continue son évolution tactique, le profil de Frank Ntilikina séduit énormément outre-Atlantique. Assez grand pour un meneur (1,96 m), le futur new-yorkais possède une envergure monstre : presque 2,13 m d'envergure de bras ! Ce qui lui confère un avantage certain lorsqu'il s'agit de défendre, en comparaison aux autres meneurs de la ligue. Excellent défenseur donc, mais également très (trop ?) altruiste, possédant une très belle vision du jeu, adroit de loin, Ntilikina est un condensé de ce que cherche les coachs aujourd'hui en NBA. Un joueur polyvalent, capable d'apporter le danger depuis n'importe quelle position du terrain. Il devra en revanche s'étoffer physiquement, pour pouvoir répondre aux "golgoths" américains, qui l'attendront de pied ferme. Il faudra également progresser en terme d'explosivité, lui qui reste encore un peu lent notamment lors du premier dribble. A part ça, le jeune « Ntiti » semble prêt pour le défi que lui lance l'Amérique. Cette saison, le meneur affiche des statistiques très encourageantes pour un joueur de son âge chez les pros : 5,2 points en moyenne par matchs, 1,4 passes décisives, 2,1 rebonds, 0,8 interceptions à 48% au tir et 43% derrière la ligne des trois points.

Après les départs à la retraite de Tony Parker, Florent Piétrus et Mickaël Gélabale sur la scène internationale, et probablement bientôt celle de Boris Diaw (35 ans), on pouvait craindre pour le futur de l'Equipe de France. Mais c'était sans compter sur la nouvelle génération de jeune Tricolores, dont la plupart évoluent ou vont évoluer en NBA. Evan Fournier (24 ans), Rudy Gobert (24 ans), Alpha Kaba (21 ans), Mathias Lessort (21 ans), Guerschon Yabusele (21 ans). Tous font partit de la short-list de la Fédération de Basket pour la « Team France ». Et Ntilikina est le plus jeune d'entre eux. Le plus prometteur aussi. De quoi s'imposer comme le futur patron des Bleus dans les années à venir, lui qui a mené les équipes de jeune à deux titres européens.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.