Mavericks : Le propriétaire à genou avec ses joueurs ?

Mavericks : Le propriétaire à genou avec ses joueurs ?©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le vendredi 19 juin 2020 à 15h33

Mark Cuban, le très médiatique patron des Dallas Mavericks, s'agenouillera durant l'hymne américain avec ses joueurs, s'ils décident de le faire pour protester contre l'injustice raciale.



Alors que 22 des 30 franchises NBA vont reprendre la saison fin juillet au Disney World d'Orlando, on ne sait pas encore quelle position vont adopter les joueurs pour protester contre l'injustice raciale. Ils sont nombreux à soutenir le mouvement « Black Lives Matter » et avoir participé aux manifestations qui se sont déroulées aux Etats-Unis mais aussi à travers le monde suite à la mort de George Floyd, cet Afro-Américain décédé après son interpellation par la police de Minneapolis.

"Nous avons évolué en tant que pays"

Un sujet sur lequel s'est exprimé Mark Cuban, le propriétaire des Mavericks, interrogé par ESPN. "J'espère que nous saurons nous adapter et que nous autoriserons les joueurs à faire ce que leur dicte leur cœur. Je les soutiendrai", déclare-t-il, affirmant qu'il pourrait mettre un genou à terre avec ses joueurs s'ils décidaient de protester de cette manière : "Je serais fier d'eux. Je les rejoindrais." Un geste popularisé par l'ancien quarterback des 49ers Colin Kaepernick en 2016, et auquel Cuban s'était dit alors opposé. "Je pense que nous avons beaucoup appris depuis, soutient aujourd'hui le très médiatique milliardaire. Je pense que nous avons évolué en tant que pays. C'est vraiment un moment unique où nous pouvons grandir en tant que société et être conscients des défis que traversent les communautés minoritaires."

Le fait de s'agenouiller pendant l'hymne américain est toujours interdit en NBA. Et on ne sait pas encore si la règle va évoluer d'ici la reprise de la saison. Mahmoud Abdul-Rauf, ancien joueur des Nuggets, avait été suspendu un match en mars 1996 pour être resté assis pendant l'hymne, lui qui avait également qualifié le drapeau américain de "symbole d'oppression et de tyrannie". La ligue l'avait ensuite autorisé à rester debout et à prier en silence durant l'hymne.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.