Lakers : Le clash de James avec une spectatrice

Lakers : Le clash de James avec une spectatrice©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mardi 02 février 2021 à 15h17

Il y a eu de l'animation entre les Hawks et les Lakers. LeBron James a ainsi eu maille à partir avec deux fans autorisés à assister à la rencontre. Presque rafraîchissant, dans ce contexte sanitaire de salles vides en permanence...



En cette période de huis clos, un spectateur qui peut avoir la chance d'assister à un match se fait forcément entendre plus facilement. C'est ce qui est arrivé avec LeBron James dans la nuit de lundi à mardi, lors du succès des Lakers à Atlanta (99-107) : "On a eu une discussion entre deux adultes, on s'est dit ce qu'on avait à se dire. Quelqu'un d'autre a ensuite sauté dans la conversation et a également dit ce qu'il avait à dire, je ne pense pas qu'il aurait dû être mis en dehors de ça. Ce n'est pas qu'il soit allé trop loin, mais il a un peu dépassé les limites. Il était trop proche de ma zone de confort. J'ai dit ce que j'avais à dire, et on aurait pu passer à autre chose. Mais je pense qu'on était trop près des officiels, qui ont entendu ce qu'il a dit et ça a pris des proportions démesurées..."

"Ils avaient peut-être bu avant"

En cause, un échange avec une personne âgée, puis sa femme - bien plus jeune que lui - qui est intervenue (avant de poursuivre sur ses réseaux sociaux). "C'est comme sur le terrain, quand deux joueurs se battent et se bousculent, on voit ça plus gros que ça ne l'est vraiment, reprenait 'King James' en conférence de presse. Mais on est sur un terrain, pas en train de boire des coups. Ils avaient peut-être bu avant, du coup ils se sont peut-être sentis plus forts qu'ils ne le sont réellement."


Au final, LeBron James a presque apprécié ce moment d'évasion : "Ces échanges m'ont manqué, on a besoin de cette interaction." Le quadruple champion NBA a finalement qualifié "Courtside Karen", littéralement "Karen sur le bord du terrain", de "folle". Ces dernières semaines, aux Etats-Unis, le prénom Karen est revenu en force afin de se moquer de certaines femmes jugées ringardes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.