L'hommage de Thomas Pesquet à la NBA

L'hommage de Thomas Pesquet à la NBA©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 27 septembre 2021 à 13h36

Grand fan de sport, l'astronaute français a rendu hommage aux franchises NBA avec des photos prises depuis l'espace des villes américaines en question.



Il n'a jamais caché son amour du sport. Et Thomas Pesquet ne manque pas une occasion de le rappeler. Après avoir échangé avec Kylian Mbappé en amont de l'Euro, et raconté comment il avait suivi depuis l'espace le choc entre les Bleus et le Portugal, l'astronaute français a évoqué sa passion pour la NBA dans une série de tweets accompagnés de clichés aériens des villes américaines en question. "Ça me démangeait depuis longtemps : un hommage au basket américain à travers les villes des équipes qui m'ont fait rêver ado. La NBA a longtemps complètement façonné ma vision du pays, au point que, dans ma tête, San Antonio était aussi grande que Los Angeles et Chicago bien plus importante que New York !", écrit celui qui a rejoint la station spatiale internationale (ISS) en avril, et redescendra sur Terre en novembre.

"J'adore New York mais je n'ai jamais accroché avec les Knicks, et il faut dire que leur parcours dans les 90s-2000s ne m'a pas trop poussé à les suivre de près. Chapeau bas tout de même aux équipes de Pat Riley et Pat Ewing, c'était un plaisir de les regarder", confie-t-il d'abord, avant d'enchaîner avec les Spurs : "San Antonio a toujours tenu une place de choix dans mon cœur en tant que grand fan de David Robinson, et bien sûr avec le big 3 et nos Frenchies incontournables. Qu'est-ce que j'ai aimé les voir battre les Lakers : la victoire du collectif sur les stars." Après Chicago et les Bulls de Michael Jordan et Scottie Pippen, puis les Suns de Phoenix, le Heat de Miami et les Sixers de Philadelphie, surtout pour "les belles années avec (Charles) Barkley", il termine par les Lakers, et un aveu. "Honnêtement, je n'ai jamais été un grand fan des Lakers, mais je ne saurais pas dire pourquoi. Le jaune ? La personnalité de certains joueurs ? En tout cas on ne peut que s'incliner devant leur palmarès !", conclut-il à propos de la franchise qui détient le record de titres NBA à égalité avec les Celtics (17).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.