Draft NBA : Ayayi, Pons, Begarin, Sarr... Qui sont les quatre candidats français ?

Draft NBA : Ayayi, Pons, Begarin, Sarr... Qui sont les quatre candidats français ?©Media365

Romain Fiore, Media365, publié le jeudi 29 juillet 2021 à 19h55

Quatre Français, Joël Ayayi, Yves Pons, Juhann Begarin et Olivier Sarr, se sont inscrits pour la Draft NBA 2021, qui a lieu ce jeudi. Retour sur les profils de ces quatre candidats et sur leurs chances d'obtenir une place au sein de la prestigieuse ligue nord-américaine.

Ce jeudi, le Barclays Center de Brooklyn accueille la Draft NBA 2021. Si, sauf énorme surprise de dernière minute, les Detroit Pistons devraient utiliser leur première position pour attirer le Texan Cade Cunningham, quatre Français ont fait le choix de se présenter. Joël Ayayi, Yves Pons, Juhann Begarin et Olivier Sarr pourraient bien profiter de l'occasion pour rejoindre une frnachise NBA et, ainsi, réaliser leur rêve d'intégrer la si prestigieuse ligue nord-américaine de basketball. Si aucun d'entre-eux ne devraient se rapprocher de la septième position de Killian Hayes en 2020, alors sélectionné par les Detroit Pistons, ou de la huitième place de Frank Ntilikina en 2018, qui avait rejoint les New York Knicks, il est possible de voir le nom de certains d'entre-eux apparaître dès le premier tour.

Joël Ayayi

Le premier à être appelé lors de cette Draft 2021 devrait bien être Joël Ayayi. Le Franco-Béninois, frère cadet de l'internationale française Valériane Vukosavljevic, évolue depuis 2017 avec les Gonzaga Bulldogs et n'est pas passé loin d'un record la saison passée. Invaincus en 31 matchs de saison universitaire puis lors de la « March Madness », Joël Ayayi et ses coéquipiers se sont inclinés en finale face aux Baylor Bears. Polyvalent, l'arrière de 21 ans possède un gros « QI basket », ce qui lui permet d'être efficace au sein du collectif de son équipe, avec une capacité certaine à coulisser des deux côtés du terrain et une adresse au tir (12 points de moyenne par match). Des qualités à même de séduire plusieurs formations dont le Jazz alors qu'il devrait être sélectionné au début du deuxième tour.


Yves Pons

Joueur des Tennessee Volunteers, Yves Pons a également pris part à la « March Madness » cette année. Originaire d'Haïti, celui qui a déjà été sélectionné en équipe de France chez les U16, U17 et U20 évolue en NCAA depuis 2017 au poste d'ailier. Avec son gabarit (1,98m), le joueur de 22 ans a la capacité de convaincre plusieurs équipes en raison de son apport défensif très intéressant. Elu à deux reprises meilleur défenseur de l'année dans la conférence SEC, le natif de Port-au-Prince pourrait rejoindre les Washington Wizards lors de cette Draft 2021, la franchise de la capitale américaine ayant déjà accueilli le jeune joueur français pour effectuer des tests en amont de l'événement.


Juhann Begarin

Le seul joueur français évoluant encore dans l'Hexagone, au sein du Paris Basketball en Pro B, pourrait créer une petite sensation la saison prochaine si une franchise NBA l'accueille à l'issue de la Draft. En effet, Juhann Begarin fait partie des joueurs évoluant en Europe qui ont une très belle cote auprès des recruteurs américains. A 19 ans, cet arrière issu des rangs de l'INSEP possède plusieurs cordes à son arc, ce qui pourrait pousser certaines franchises disposant de choix au deuxième tour à le sélectionner. Doté de qualités athlétiques au-dessus de la moyenne, associées à une polyvalence et à une efficacité redoutable sur les phases de transition, Juhann Begarin possède un profil à même d'intéresser les franchises NBA. Cette saison avec le club de la Capitale, le Guadeloupéen a tourné à 11,7 points, 3,5 rebonds et 2,9 passes en moyenne par match, des statistiques qui lui ont permis d'aider son équipe à obtenir sa montée dans l'élite du basketball professionnel français.


Olivier Sarr

Après trois saisons sous les couleurs de l'université de Wake Forest, Olivier Sarr a décidé de rejoindre les Kentucky Wildcats pour sa dernière année universitaire. Malheureusement pour lui, cette saison n'a pas été couronnée de succès puis sa nouvelle équipe n'est pas parvenue à se qualifier pour la « March Madness ». Titulaire tout au long de la saison, le pivot de 22 ans n'a pas su améliorer ses statistiques au tir avec 10,8 points en moyenne par match contre 13,7 la saison précédente, ni au rebond avec une moyenne s'établissant à 5 par match. Toutefois, il est parvenu à progresser dans le secteur des tirs à trois points, passant 14,4% à 44,4% de réussite, ce qui est de bon augure pour un joueur évoluant au poste de pivot. Malgré tout, le Niortais aura du mal à convaincre les franchises NBA en raison de son âge mais également du fait qu'il termine sa dernière année universitaire.

Ces quatre jeunes joueurs sont quatre chances supplémentaire de voir des Français intégrer la NBA, eux qui pourraient être rejoints à l'avenir par Victor Wenbanyama. Alors qu'il vient de rejoindre l'ASVEL, le joueur de 17 ans est d'ores-et-déjà attendu comme le numéro 1 de l'édition 2022 de la Draft NBA.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.