Divers : Parker rêve de s'offrir une franchise de NBA

Divers : Parker rêve de s'offrir une franchise de NBA©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mercredi 12 juin 2019 à 09h28

Déjà propriétaire et président de l'ASVEL, Le néo-retraité Tony Parker avoue dans les colonnes de The Undefeated qu'il rêve de s'offrir un jour une franchise de NBA. Le quadruple champion de la ligue avec San Antonio révèle d'ailleurs qu'il a déjà entamé des discussions dans ce sens.

Tony Parker voit toujours plus grand. Déjà patron de l'ASVEL, le néo et jeune retraité de 37 ans se rêve en propriétaire d'une franchise de NBA. Interrogé sur ses aspirations futures dans les colonnes du média américain The Undefeated, l'ancien capitaine des Bleus ne cache pas ses ambitions, avec en tête de s'offrir un jour une équipe de la célèbre ligue nord-américaine. « Ce serait un des mes rêves, avoue celui qui a tourné le dos officiellement lundi à 21 années professionnelles, dont 19 en NBA, essentiellement sous les couleurs des San Antonio Spurs. Pour le moment, je suis avec l'ASVEL et je vis une superbe expérience avec une nouvelle salle et la possibilité de participer à l'Euroligue l'an prochain. Mais l'objectif ultime, c'est un jour d'être un propriétaire en NBA », révèle « TP », ajoutant qu'il a déjà entamé des discussions dans ce sens. « J'en parle avec certaines personnes et elles regardent ce que je fais en France. » Attention, si le président et propriétaire du club de Villeurbanne et de l'ASVEL-Lyon féminin, dont il a célébré tout récemment le premier titre de champion de France, ambitionne de devenir un jour le big boss d'une franchise NBA, il n'entend pas pour autant se précipiter.


Parker : « Je vais attendre la bonne opportunité »

« J'ai l'expérience et j'adore ça, poursuit Parker dans The Undefeated. Ça demande beaucoup de travail mais j'adore ça et j'aimerais beaucoup le faire. Donc, peut-être un jour, si la bonne opportunité se présente... Je vais simplement attendre la bonne opportunité. » En attendant, l'homme fort de l'ASVEL va continuer de se focaliser sur son club, d'autant que ce dernier effectuera son grand retour en Euroligue la saison prochaine. Une nouvelle fonction dans laquelle l'ex-meneur des Charlotte Hornets, son dernier club, s'éclate en tout point, à l'entendre. « J'adore ça, et pas seulement pour l'aspect basket, reconnaît l'intéressé. J'aime le business aussi, le marketing, comment on amène les gens à la salle, comment on travaille avec l'équipe numérique, comment on rend l'expérience des spectateurs et des fans bien meilleure... Bien évidement, toute l'approche basket aussi : le scouting, le fait d'aller trouver des joueurs. » Une expertise qui devrait s'avérer précieuse au moment où Parker réalisera son rêve. Tôt ou tard. Car, généralement, quand TP a quelque chose en tête, il mène ses ambitions à terme. Tony Parker propriétaire d'une franchise de NBA comme son idole Michael Jordan (Charlotte), c'est donc peut-être pour bientôt.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.