Derrick Rose : " Je suis toujours capable de jouer "

Derrick Rose : " Je suis toujours capable de jouer "©Media365
A lire aussi

Matthieu Angosto, publié le dimanche 11 mars 2018 à 13h57

Derrick Rose, le meneur de jeu des Minnesota Timberwolves, retrouve à Minneapolis plusieurs vieilles connaissances. De quoi relancer sa carrière ?

Plus jeune MVP (meilleur joueur de la saison) de l'histoire de la NBA à seulement 22 ans, Derrick Rose n'a jamais pu confirmer. La faute a énormément de blessures : plusieurs petits pépins, puis une déchirure des ligaments croisés en avril 2012, un an après son titre de MVP. Il manque la totalité de la saison 2012-2013, puis ne joue que dix matchs la saison suivante. La faute à une déchirure d'un ménisque du genou droit. D'autres blessures à répétition l'empêchent de disputer une saison complète depuis. Désormais âgé de 29 ans, le natif de Chicago va connaître son cinquième maillot en deux ans : celui des Minnesota Timberwolves. Et le meneur de jeu compte bien faire taire ses détracteurs : « J'ai 29 ans et on se comporte comme si j'avais 39 ans, explique-t-il à la chaîne américaine ESPN. Je suis toujours capable de jouer, on fait comme si j'étais en fauteuil roulant. Les médecins des Timberwolves m'ont fait passer des examens et ils n'en revenaient pas que je sois en si bonne forme physique ».Peu utilisé à Cleveland (19,3 minutes de moyenne), équipe pour laquelle il n'a disputé que 16 matchs, la faute, encore, à une blessure à une cheville, puis à un besoin de faire le point sur sa carrière. Echangé à Utah juste avant la date limite des transferts, Rose n'a pas disputé le moindre match à Salt Lake City. Libre de tout contrat, il a attendu un mois pour trouver un point de chute, à Minneapolis. Il retrouve son coach à l'époque des Bulls, Tom Thibodeau, et d'anciens coéquipiers dans l'Illinois : Jimmy Butler et Taj Gibson. Dans cet environnement familier, le MVP 2011 veut se concentrer sur le jeu : « J'ai la sensation de n'avoir rien à prouver. Je suis davantage sur l'idée d'être heureux en jouant au basket et savoir que j'ai tout donné, et que j'aurai arrêté le basket quand je l'aurai voulu. Le basket, c'est ma priorité ». Signé pour la fin de la saison, Rose compte bien montrer ses qualités dans sa nouvelle équipe, qui réalise une très belle saison, avec une sixième place à l'Ouest (38 victoires, 29 défaites). Il pourrait faire ses débuts ce dimanche, à l'occasion de la réception des champions en titre, les Golden State Warriors.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU