Décès de Kobe Bryant : Une journaliste menacée de mort

Décès de Kobe Bryant : Une journaliste menacée de mort©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le lundi 10 février 2020 à 14h33

Gayle King, célèbre journaliste de CBS, a été violemment menacée en raison d'une interview où elle évoquait les accusations de viol à l'encontre de l'ancienne star des Lakers.



"Elle ne se sent pas bien. Parce qu'elle a reçu des menaces de mort et doit maintenant se déplacer sous protection et qu'elle se sent très attaquée." Invitée de l'émission matinale Today sur NBC, Oprah Winfrey a évoqué la situation de sa grande amie Gayle King, journaliste pour CBS et dans l'œil du cyclone après la diffusion d'un extrait d'une interview de Lisa Leslie, ancienne basketteuse des Los Angeles Sparks et proche de Kobe Bryant, décédé tragiquement le 26 janvier dernier dans un accident d'hélicoptère qui a également coûté la vie à sa fille Gianna et à sept autres personnes.

Dans cette séquence rapidement devenue virale, King interroge Leslie sur l'héritage laissé par le "Black Mamba", honoré aux Oscars dimanche, mais aussi sur les accusations de viol dont il avait fait l'objet en 2003, et qu'il a toujours réfutées. Il n'y avait pas eu de procès pénal à l'époque, son accusatrice ayant refusé de témoigner, mais il aurait ensuite au moins versé, selon le L.A. Times, plus de 2,5 millions de dollars à la plaignante au civil. Après la diffusion de l'extrait de cette interview, de nombreuses personnalités ont pris la parole sur les réseaux sociaux.

Snoop Dogg a notamment estimé que la journaliste avait manqué de respect au regretté basketteur, et le rappeur californien s'est montré particulièrement virulent, et même insultant. Très touchée par toutes ces attaques, King, "mortifiée", a ensuite regretté que sa chaîne ait diffusé un extrait tronqué. CBS lui a alors apporté un soutien sans faille, dénonçant le commentaire "répréhensible" de Snoop, qui a fini par réagir, assurant qu'il ne lui voulait "aucun mal" même si elle est allée "beaucoup trop loin". Sur Twitter, Susan Rice, l'ancienne conseillère à la sécurité nationale de Barack Obama, avait elle qualifié de "pitoyable" la sortie du rappeur : "Snoop, c'est toi qui t'arrêtes, putain. Tu t'en prends à Gayle King, tu t'en prends à une armée. Tu vas perdre et ça ne sera pas joli à voir." A noter qu'une journaliste du Washington Post avait été brièvement mise à pied pour avoir relayé sur le même réseau social, quelques heures après la mort de Kobe Bryant, un article revenant sur ces accusations de viol.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.