Curry : " Il va falloir que je repense mon jeu et que je sois meilleur "

Curry : " Il va falloir que je repense mon jeu et que je sois meilleur "©Media365

Aurélien CANOT, publié le mercredi 19 septembre 2018 à 13h18

L'arrivée de DeMarcus Cousins va renforcer encore davantage le double champion de NBA en titre Golden State, mais pas seulement. Le renfort de l'ancien pivot vedette des New Orleans Pelicans, actuellement blessé (il ne devrait pas rejouer avant janvier), va également modifier indirectement certaines habitudes, à commencer par celle de Stephen Curry (30 ans) en personne.

Interrogé récemment sur son rôle au micro de beIN Sports à l'occasion de son passage à Paris, le meneur au talent fou des Warriors a avoué qu'il allait devoir modifier son jeu. « Mon rôle va rester le même : je vais continuer à faire le jeu, à marquer des points, mais il va falloir que je repense mon jeu un peu différemment, en termes d'équilibre, avec tous les talents qu'il va y avoir sur le parquet. Je suis le meneur, donc c'est moi qui suis à la base de notre attaque. Il va falloir que je réfléchisse beaucoup pendant les matchs, et aussi pendant la saison, et, pendant les play-offs surtout. »

Curry : « Je dois rester au top niveau »


S'il ne cache pas que son équipe risque d'être plus forte qu'elle ne l'a jamais été et invite d'ores et déjà ses principaux concurrents à venir les chercher, LeBron James (Los Angeles Lakers en tête), Curry avoue par ailleurs qu'il ne doit pas uniquement revoir son jeu, mais aussi s'améliorer encore. « Il faut que je sois meilleur, ne cache pas l'autre superstar des Warriors avec Kevin Durant. Comment je peux faire ? Je peux être plus constant, je peux prendre de meilleures décisions encore avec le ballon sur le terrain, je dois continuer à progresser défensivement. » Et le célébrissime numéro 30 des Californiens de se reprendre : « En fait, je dois surtout rester au top niveau, ça me paraît plus compliqué que d'atteindre le top niveau. » Attention : Stephen curry reste Stephen Curry, il continuera donc de faire du Stephen Curry, et donc à inscrire des paniers venus d'ailleurs et de n'importe quel endroit du terrain, sa marque de fabrique depuis toujours.

Curry : « Je suis un shooteur depuis que j'ai cinq ans »


« Je sais que je suis un shooteur depuis que j'ai cinq ans, dévoile le roi du panier longue distance au micro de Mary Patrux. Ça a toujours été le domaine dans lequel j'étais le meilleur. J'ai toujours été le plus petit, donc j'ai toujours aimé tirer de n'importe où sur le terrain. Quand j'étais au lycée, j'étais plutôt du genre à faire le jeu, mais comme j'avais déjà un bon tir, on m'a dit de shooter davantage. C'est à la fac que j'ai su vraiment quel joueur je voulais être et comment j'allais me faire un nom en NBA. » Où « Baby-Faced Assassin », son tout premier surnom, semble prendre toujours autant son pied, à l'entendre, et ce neuf ans après ses débuts dans la ligue. « Je continue à éprouver de la joie quand je joue, le basket reste un plaisir pour moi, c'est certain, j'ai toujours la même adrénaline que quand j'étais au collège ou pendant mes années rookie. C'est un travail, mais quand je mets le pied sur un parquet, j'ai encore la chair de poule. » Ces mêmes frissons qu'il devrait encore procurer à ses fans massés à chaque match à domicile dans l'Oracle Arena, terre de gloire de ces Warriors presque déjà promis à un triplé.



Vos réactions doivent respecter nos CGU.