Charlotte : C'est moins grave que l'on pouvait le craindre pour Batum

Charlotte : C'est moins grave que l'on pouvait le craindre pour Batum©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le jeudi 05 octobre 2017 à 22h50

Nicolas Batum (28 ans, 2,03 m), touché au coude gauche mercredi soir contre Detroit, sera éloigné un petit moment des parquets de NBA, dont il manquera le coup d'envoi de la saison. Mais alors que plusieurs médias américains avaient évoqué en début de soirée (heure française) une saison terminée avant même de commencer pour l'arrière français, l'IRM que ce dernier a passée jeudi au lendemain de cette blessure qui l'avait contraint à quitter le parquet la veille a en fait révélé une déchirure et non une rupture du ligament collatéral ulnaire.

Le joueur de l'équipe de France, qui avait décidé de faire l'impasse sur l'EuroBasket avec les Bleus pour aborder la nouvelle saison NBA avec son équipe dans les meilleures dispositions, ne sera donc pas absent toute la saison, six à huit semaines uniquement. Ce qui signifierait que le natif d'Evreux pourrait faire son retour en décembre. Une mauvaise nouvelle malgré tout pour Charlotte et Batum, qui attendait avec tant d'impatience le début de cette troisième saison en Caroline du Nord où il tournait à 15,1 points, 6,3 rebonds et 5,9 passes lors du dernier exercice.
Opération ou pas pour Batum ?
Heureusement pour le Français, il évite l'incroyable coup d'arrêt redouté par ses fans pour celui qui était devenu un titulaire indiscutable et indiscuté pour sa deuxième année sous le maillot des Hornets. Des performances de taille qui avaient d'ailleurs poussé Charlotte à miser gros sur l'ancien joueur de Portland, avec ce contrat faramineux de 120 millions de dollars sur cinq ans paraphé l'été dernier. « Batman » était alors devenu le sportif français le mieux payé de la planète (depuis, Rudy Gobert l'a délogé de la première place). Une blessure synonyme de fin de saison pour le numéro 5 des Hornets et premier joueur de l'histoire de la franchise à marquer plus de 1 000 points, à récupérer plus de 450 rebonds et à délivrer plus de 450 passes en une seule saison qui aurait donc eu des allures de petit séisme en Caroline du Nord. Mais il n'en est rien, même si les Hornets devront patienter avant de pouvoir de nouveau compter sur celui que Michael Jordan avait appelé en personne pour le convaincre de rester à Charlotte.  Sa compagne Aurélie avait donc raison de croiser fort les doigts jeudi dans un tweet (« Merci de ne pas parler de « out » pour la saison tant que rien n'est confirmé. Le mauvais œil, non merci ») posté peu de temps avant celui des Hornets (Batum a lui aussi publié deux tweets par la suite). Reste maintenant à savoir si Nicolas Batum passera par la case opération ou non (« Les options de traitement sont en cours d'évaluation ».) Dans les deux cas, la durée de l'absence du Français ne devrait pas dépasser les trois mois.


 
0 commentaire - Charlotte : C'est moins grave que l'on pouvait le craindre pour Batum
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]