Boston : Gordon Hayward absent six semaines

Boston : Gordon Hayward absent six semaines©Media365

Aurélien CANOT, publié le mardi 12 novembre 2019 à 13h04

Alors que Boston a enchaîné lundi une huitième victoire consécutive, les Celtics, leaders de la Conférence Est, seront privé pendant les six prochaines semaines de l'un de leur meilleur joueur Gordon Hayward. L'ailier All Star s'était fracturé la main gauche face à San Antonio samedi et va se faire opérer.

Revoilà Gordon Hayward rattrapé une nouvelle fois par la malchance. Samedi dernier, l'ailier de Boston s'était cassé la main gauche lors de la victoire de son équipe contre San Antonio. Hayward avait le choix de se faire opérer ou pas, avec les risques que cela comprenaient de poursuivre la saison sans passer sur le billard. Raisonnable, l'ancien joueur du Utah Jazz a choisi la première solution. Il sera donc absent six semaines et ne retrouvera pas les parquets avant la fin de l'année, dans le meilleur des cas, en début d'année prochaine, dans le moins bon. Un coup dur pour Boston, qui caracole certes toujours en tête de la Conférence Est après sa huitième victoire de rang, lundi contre Dallas au TD Garden (116-106), mais sa première place et sa série incroyable actuelle, la franchise du Massachusetts la doit justement grandement à Hayward, auteur notamment de son record personnel (39 points), il y a une semaine contre Cleveland.

Smart : « Tout le monde va devoir élever son niveau »

Une absence que redoute déjà son coéquipier Marcus Smart, conscient que les C's ne pourront pas s'en sortir sans redoubler d'efforts pendant ces six semaines en question. « Tout le monde va devoir élever son niveau. On perd l'un de nos meilleurs scoreurs, qui joue à son meilleur niveau en carrière. On se sent mal pour lui, personnellement, mais aussi pour l'équipe. Mais cette équipe a beaucoup de talent, donc c'est l'occasion pour tous les autres joueurs de se mettre en avant. » Lundi, face aux Mavericks, Boston a réussi à l'emporter sans Hayward.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.