Basket - NBA : Quatre Français sont en vacances, quel est le bilan de leur saison ?

Basket - NBA : Quatre Français sont en vacances, quel est le bilan de leur saison ?©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI : publié le vendredi 05 juin 2020 à 17h14

La NBA a annoncé qu'elle reprendrait sa saison le 31 juillet avec 22 franchises, ce qui signifie que 8 ne seront pas conviées à Orlando. Quatre joueurs français sont donc officiellement en vacances. Quel est leur bilan ?


Nicolas Batum (Charlotte, 31 ans, 3,6 points, 4,5 rebonds et 3 passes de moyenne en 23 minutes et 22 matchs disputés)

La douzième saison NBA de l'ailier international aura été la pire ! Nicolas Batum, qui n'avait manqué que sept matchs l'an passé, a débuté l'exercice 2019-20 en se blessant à la main. Il a ensuite disputé douze matchs de suite, en sortant du banc, avant de se blesser de nouveau. Son entraîneur James Borrego lui a offert sa seule titularisation de la saison lors du match à Paris contre Milwaukee, le 24 janvier. Il n'a ensuite plus jamais mis les pieds sur le parquet ! Une saison à oublier pour l'ancien Manceau au sein de la franchise de Michael Jordan, qui a donc terminé dixième de l'Est (23v-42d). Il doit désormais choisir s'il lève sa « player-option » pour toucher 27 millions de dollars la saison prochaine, sans savoir si Borrego comptera sur lui à nouveau, où il s'il renonce à cette grosse somme pour devenir libre et s'engager avec l'équipe de son choix.

Sekou Doumbouya (Detroit, 19 ans, 6,4 points et 3,1rbds de moyenne en 20 minutes et 38 matchs disputés)

L'ancien ailier de Limoges était le plus jeune joueur de la NBA cette saison, et pour une première saison, il s'en est pas mal sorti, au sein d'une franchise de Detroit (13eme de l'Est avec 20 victoires et 46 défaites) qui a rapidement perdu tout espoir de play-offs après la blessure de Blake Griffin et le départ d'Andre Drummond. Doumbouya a commencé la saison en Ligue de Développement, puis a fait ses grands débuts en NBA le 23 novembre. Alternant présence en G-League et en NBA pendant un mois, il a définitivement gagné sa place chez les Pistons fin décembre, et a même signé un match à 24 ponts contre Boston, et a fait le spectacle contre Cleveland, avec un dunk sur la tête du champion 2016 Tristan Thompson, qui a fait le tour des réseaux sociaux. Il a été un peu moins en vue lors des derniers matchs avant la suspension de la saison, mais cet exercice 2019-20 reste très prometteur pour lui.

Adam Mokoka (Chicago, 21 ans, 2,9pts de moyenne en 10 minutes et 11 matchs disputés)

Non drafté en juin dernier, l'ancien arrière de Gravelines avait tout de même réussi à décrocher un contrat « two way » avec Chicago, lui permettant de faire des allers-retours entre les Bulls et leur équipe de développement. Le natif de Paris a finalement joué onze matchs entre fin décembre et début mars. Un seul a marqué les esprits, et de quelle façon ! Le 6 février, Mokoka a en effet réussi à marquer 15 points en 5 minutes contre New Orleans, en réussissant les six paniers qu'il a tentés, dont trois à trois points. Une performance inédite en NBA depuis l'instauration de la règle des 24 secondes en 1954 ! Au final, Chicago a terminé onzième de l'Est, avec 22 victoires et 43 défaites. Mokoka at-il convaincu les Bulls pour rester une saison de plus ? On le saura dans les prochaines semaines.

Frank Ntilikina (New York, 21 ans, 6,3pts et 3pds de moyenne en 21 minutes et 57 matchs disputés)

Le Français le plus haut drafté de l'histoire (8eme) ne verra encore pas les play-offs, pour sa troisième saison NBA. Les Knicks ont fini douzièmes de l'Est (21v-45d) et ont encore connu une saison agitée en coulisses. Sur le terrain, Frank Ntilikina espérait poursuivre sur la lancée de sa très belle Coupe du Monde en Chine, mais le jeune meneur français a vécu une saison contrastée. Pour preuve, il a débuté 26 matchs dans le cinq majeur et 31 sur le banc, selon les choix des entraîneurs. Capable de finir cinq matchs avec 0 point au compteur, il a aussi brillé lors de certaines rencontres, avec 17 points contre Philadelphia en novembre, 10 passes contre Portland le 1er janvier, et surtout 20 points contre Washington, son nouveau record en carrière, quelques jours avant la suspension de la saison. De quoi laisser des regrets à l'ancien Strasbourgeois, même si on attend toujours qu'il explose véritablement en NBA.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.